Avis : Memrise pour apprendre une langue, ça vaut toujours le coup en 2020 ?

juillet 20200 commentaires

Nostalgie, quand tu nous tiens !

Memrise, c’est l’un des premiers outils que j’ai utilisés pour apprendre une langue en autonomie. Et ça m’a énormément servi : c’est comme ça que j’ai fait mes premiers pas dans la plupart des langues que j’ai apprises.

Mais ça, c’était il y a 5 ans.

Les choses ont évolué depuis, de nouvelles recherches ont été faites, et de nouvelles applications ont fait leur apparition. Alors, est-ce que Memrise est toujours utile en 2020 pour apprendre une langue ?

Suivez-moi, et je vais vous donner mon avis honnête sur Memrise…

Memrise pour apprendre une langue, qu’est-ce que c’est ?

On peut définir ça comme une plateforme d’apprentissage basée sur le principe des cartes-mémoire (flashcards). Elle est disponible sur plusieurs supports : smartphone, tablette et bureau.

Le principe de Memrise pour apprendre une langue

Le cerveau derrière le projet

Avant de comprendre comment la plateforme fonctionne, il faut d’abord chercher à comprendre qui en est le créateur (vous allez voir, c’est important pour la suite).

L’homme qui se cache derrière tout ça, c’est Ed Cooke : un champion britannique de mémorisation. Champion de mémoire ? Oui, il existe des compétitions dans lesquelles les concurrents se défient à mémoriser un maximum d’informations. C’est impressionnant, et il y a un tas de leçons à tirer pour notre apprentissage des langues. Mais on ne va pas rentrer dans les détails ici.

Il y a quand même une chose qui va nous intéresser : la mnémotechnique.

Le principe, c’est de rendre des idées plus faciles à mémoriser par des procédés d’association mentale.

On va prendre un exemple que vous connaissez sûrement.

« Mais où est donc Ornicar », en voilà une phrase mémorable pour retenir les conjonctions de coordination.

 

On aurait pu les lister d’une autre manière, comme « Donc car mais ni ou et » mais ça ne nous évoque pas grand-chose. Le fait que ce soit organisé sous forme de phrase rend le tout bien plus facile à retenir.

 

La preuve : la plupart d’entre vous connaissez cette phrase, même si vous avez peut-être oublié ce qu’elle désigne !

Vous allez comprendre tout de suite pourquoi je prends la peine de vous parler de ça…

La mnémotechnique sous stéroïdes

L’application se base sur ces techniques.

L’idée : être capable de mémoriser tout et n’importe quoi grâce à a la mnémotechnique. À chaque fois que vous apprenez une nouvelle information, on vous montrera aussi des choses pour la rendre plus mémorable.

Une image, un dessin, un jeu de mots…

On verra concrètement comment ça s’illustre dans la suite de cet article.

Memrise appelle ça des « memes », c’est d’ailleurs de là que vient le nom de l’application. Mais cette fonctionnalité tend a perdre en popularité, ce qui veut dire que les utilisateurs utilisent de moins en moins les « memes ».

Mais il y a une chose qui continue de marcher du tonnerre…

La répétition espacée

C’est un principe fondamental qui, une fois couplé aux « memes », fait l’effet d’une bombe : la répétition espacée.

Vous n’en avez jamais entendu parler ?

On en parle dans cet article : apprendre pour ne plus jamais oublier : le pouvoir de la répétition espacée.

Bref résumé : notre cerveau oublie ce qu’il apprend au bout d’un certain temps. Afin d’éviter ça, il faut mettre en place en système qui permet de rappeler l’information au cerveau juste avant qu’il l’oublie. Mais un seul rappel ne suffit pas. Il faut répéter encore et encore, à des intervalles espacés (d’où le terme de « répétition espacée »).

Voilà le principe. Mais je vous conseille quand même de lire l’article pour savoir comment votre cerveau fonctionne et les recherches scientifiques qui ont mené à ces conclusions.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il s’agit de la technique de mémorisation à long-terme la plus puissante qu’on connaisse. Et elle est utilisée activement par Memrise.

Maintenant, on va voir comment l’application marche concrètement.

Memrise pour apprendre une langue, comment ça marche ?

Les cours

Ça y est, vous êtes dans l’application (ou sur le site). Maintenant, on fait quoi ?

La première chose à faire, c’est choisir votre langue maternelle (ou la langue depuis laquelle vous voulez apprendre). Ensuite, vous pouvez choisir la langue que vous apprenez (ou alors un autre domaine).

Ensemble des cours - Memrise pour apprendre une langue

Aperçu des cours de russe (avec des miniatures très stéréotypées)

Contrairement à la plupart des plateformes, il n’y a pas un seul cours par langue. Mais une multitude de mini-cours. Et c’est là une autre particularité de Memrise : on retrouve des cours créés par des amateurs. Ça peut être vous et moi.

Les flashcards

Les leçons sont organisées de la manière suivante : on vous présente un mot (ou une phrase) dans une langue étrangère en vous donnant la traduction dans votre langue.

Et ensuite, on vous teste. Ça veut dire qu’on vous demandera soit de réécrire le mot, soit de le reconnaître parmi plusieurs audios, soit de le reconnaître parmi plusieurs propositions à l’écrit.

Voilà ce que ça donne en images.

Apprendre un nouveau mot - Memrise pour apprendre une langue

La partie « apprentissage »…

Test de connaissances - Memrise pour apprendre une langue

… et la partie « test » !

Juste en-dessous, vous avez ce qui fait tout l’âme de Memrise…

Les « memes »

En cliquant sur le bouton d’aide, on vous affiche les « memes » partagés par les utilisateurs : des images, des dessins, ou des phrases. Choisissez celui qui vous parle le plus et c’est celui qu’on vous montrera à chaque fois que vous ferez une erreur.

Voilà comment ça se représente en pratique : on vous donne un mot à apprendre, et on vous montre une image intéressante ou drôle pour vous aider à vous en souvenir.

Voici quelques exemples de « memes » en chinois. La meilleure langue pour s’entraîner à appliquer la mnémotechnique.

On passe de l’explication logique…

à une représentation visuelle.

On attache à des caractères inconnus des idées qui nous sont familières. Ainsi, on réduit considérablement la difficulté de ce que l’on considère (à tort ou à raison) comme une des langues les plus difficiles au monde.

La « leçon » ne se termine pas tant que vous n’avez pas atteint le score parfait pour chaque nouveau mot appris. Ainsi, on s’assure que vous vous en souveniez.

Les révisions

C’est bon, les nouveaux mots sont enregistrés ?

Alors c’est là que commence la répétition espacée. Le lendemain, on vous testera à nouveau sur ces nouveaux mots.

Vous faites une erreur ? On le reverra demain.

Vous avez tout bon ? On passe au prochain intervalle.

Le principe, c’est que plus vous avez bon à chaque fois qu’on vous teste, plus les intervalles se rallongent. Ça veut dire que vous pouvez être testé à plusieurs mois, voire années d’intervalle. Et vous vous souviendrez toujours de ce que vous aurez appris !

Voici par exemple tout ce que j’ai appris.

Memrise points d'expériences - Memrise pour apprendre une langue

Ça paraît énorme, mais j’ai juste travaillé à petite quantité tous les jours

Maintenant que l’on connaît le fonctionnement de Memrise et qu’on comprend les principes qui se cachent derrière, voyons ensemble les point positifs et négatifs de l’application. Est-ce que Memrise vaut toujours le coup en 2020 ?

Avantages de Memrise

Prix dérisoire

On commence par le meilleur : l’application est utilisable gratuitement.

Alors oui, il existe une version « pro » qui offre des avantages intéressants.

  • Accès aux statistiques d’apprentissage (à quel moment de la journée vous avez le plus de bonnes réponses, par exemple)
  • Accès aux cours sans connexion internet
  • Accès à plus de formats d’exercice (mots difficiles uniquement)

Mais dans l’ensemble, vous n’êtes pas obligé de payer pour apprendre efficacement.

La version « pro », c’est du bonus. Sachez que si ça vous intéresse, il y a de nombreuses promotions. Soyez aux aguets, et vous pouvez vous en tirer en payant seulement la moitié du prix !

Le marché noir

On l’a vu plus tôt, il y a plusieurs types de cours : les cours « officiels » et les cours « amateurs ».

C’est un véritable bol d’air par rapport à la plupart des méthodes qui nous donnent une seule version lisse d’un cours. Il y a trois raisons qui font que les cours non-officiels sont particulièrement intéressants.

Cours non officiels - Memrise pour apprendre une langue

Aperçu des cours non officiels de russe

Langues impopulaires

Premièrement, parce qu’ils abordent des langues moins connues.

Les cours officiels s’intéressent aux langues les plus populaires. C’est normal, le but est avant tout commercial : ce ne serait pas avantageux pour l’équipe de Memrise de sortir des cours que seule une infime partie des utilisateurs seraient prêts à suivre.

Heureusement, on peut compter sur les travailleurs de l’ombre…

Quand j’ai appris l’afrikaans, trouver des ressources correctes était une vraie galère. Heureusement, j’ai trouvé une ribambelle de cours sur Memrise. Gratuit et accessible, parfait !

Adapté à chaque objectif

Deuxièmement, parce que certains cours poursuivent des objectifs précis.

  • La préparation à un examen linguistique (TOEFL en anglais, JLPT en japonais, HSK en chinois)
  • La drague
  • La cuisine

Ce sont des choses qui ne sont généralement abordées (au meilleur des cas, effleurées) dans les méthodes classiques.

Revenons sur l’exemple des examens linguistiques : les autres méthodes s’appuient sur les niveaux de langue comme sur un baromètre mais n’offrent généralement pas un entraînement spécialisé pour l’examen.

Nouvelles façons d’apprendre

Troisièmement, parce que la pédagogie des cours « amateurs » est parfois bien différent de celui qu’on voit dans les méthodes traditionnelles.

Et d’un point de vue linguistique, il y a beaucoup de choses à tester…

Quand j’apprenais le russe, je suis tombé sur un cours qui enseignait les racines des mots. C’est-à-dire que quelqu’un a pris tous les petits morceaux qui constituaient chaque mot pour en donner la définition.

Prenons l’exemple du français : c’est comme si quelqu’un avait regroupé les particules des mots, comme « anti », « pré- », ou « -ment » pour en donner la définition.

Vous comprenez à quel point c’est puissant ? C’est un excellent moyen de retenir le vocabulaire et deviner le sens des mots inconnus.

La langue parlée

Il y a quelques années, une fonctionnalité intéressante a fait son apparition : au lieu d’afficher les mots à apprendre et d’en donner la prononciation… on a maintenant la possibilité de voir un locuteur natif les prononcer !

Ça permet de donner de la vie à la langue. Et de rappeler que ce ne sont pas juste des mots à apprendre par cœur : mais un outil pour parler avec des vraies personnes.

Évident, vous dites ?

C’est vrai, mais beaucoup de méthodes l’oublient. On vous martèle des règle de grammaire jusqu’à ce que vous n’en pouviez plus et une fois face à un locuteur natif, le blanc s’installe.

Mais il y a encore un avantage à ça : les mots sont prononcés par des personnes différentes à chaque fois (et parfois, le même mot peut être prononcé par plusieurs personnes différentes).

C’est l’idéal pour s’habituer aux différentes voix et accents que vous rencontrerez dans la langue.

Attention : cette fonctionnalité existe seulement pour les cours officiels délivrés par Memrise.

Le mot à mot

On vous a déjà dit que la traduction mot à mot, c’était mauvais ?

Et c’est vrai. Les langues sont construites différemment et quand on essaye de traduire une expression, aussi courte soit-elle, on se heurte à un mur.

Exemple simple, mais parlant…

L’âge s’exprime avec le verbe « avoir » en français, et « être » en anglais.

Mais il y a une façon intelligente de traduire mot à mot : celle qui consiste à reprendre la structure de la langue étrangère, et de la projeter sur la nôtre.

C’est pas clair ?

Reprenons notre exemple de l’âge.

Afin de comprendre comment exprimer l’âge en anglais, on va traduire mot à mot la version qu’on cherche à apprendre.

Ça donnera « Je suis X ans ».

L’intérêt ?

On se rappelle plus facilement de la structure étrangère quand on connaît le même équivalent dans notre langue. C’est un levier surpuissant qu’il ne faut pas négliger.

Memrise propose donc les deux traductions : la traduction « naturelle » (J’ai X ans) et la traduction mot à mot (Je suis X ans).

Jeu interactif

Memrise n’est pas une application de flashcards basique.

On y retrouve l’aspect « gamification » qui fait la force d’une application comme Duolingo. Ça commence par le design, semblable à un jeu vidéo qu’on a envie de terminer. Les cours sont divisés par niveaux et affichent une barre de progression.

Cours de russe - Memrise pour apprendre une langueLe cours avec lequel j’ai commencé le russe, qui affiche désormais 999 mots à réviser…

Il y a un système de série comme sur Duolingo : vous êtes récompensé si vous utilisez l’application plusieurs jours d’affilée. Mais en principe, la répétition espacée est une raison suffisante pour ne pas rater un seul jour : le moindre oubli, et les mots à réviser s’empilent !

En bref, l’application est bien plus interactive que d’autres utilisant la même technologie. Je suis un grand fan d’Anki, mais en termes de ludification, il n’arrive pas à la cheville de Memrise.

Les memes

On en a parlé en introduction : les memes sont à la base de la plateforme Memrise. Et il faut le souligner : l’idée est géniale. Même s’il s’agit parfois de simples images, on retrouve parfois des créations uniques pour rendre un mot inoubliable.

En bref, c’est une béquille extrêmement efficace à la mémorisation.

Mais il y a un problème : avec le temps les « memes » sont passés en arrière-plan. Ils se font de plus en plus rares dans les cours les plus récents. L’équipe avait même envisagé de la supprimer (après être revenue sur sa décision, ouf).

Voilà qui me donne une bonne transition pour parler des points négatifs (il y en a…).

Inconvénients de Memrise

Exercices inadaptés

On l’a vu plus tôt : après vous avoir présenté un mot, on teste vos connaissances avec des exercices. Mais les tests sont loin d’être optimaux.

En tout, on a :

  • Reconnaissance du mot à l’écrit (QCM)
  • Reconnaissance du mot à l’oral (QCM)
  • Prononciation
  • Écriture

Les exercices de reconnaissance ne valent pas grand-chose. Il vous suffit de vous souvenir d’un mot de manière approximative pour avoir bon. Et même si vous l’avez oublié, le hasard fait parfois bien les choses…

L’exercice de prononciation ne marche pas. Selon moi, il est à jeter à la poubelle.

Le seul exercice vraiment efficace, c’est celui d’écriture : il vous force à restituer le mot depuis votre mémoire sans aucun indice. Mais c’est aussi le plus difficile (c’est peut-être pour ça qu’on a les autres : ce serait trop frustrant, et ils perdraient des utilisateurs)

Zéro repos

On parlait du système de séries tout à l’heure : l’application vous pousse à réviser tous les jours. Mais là, c’est plus le bâton que la carotte. Quand vous ratez un jour, les cartes s’empilent.

C’est le principe de la répétition espacée : si vous avez des mots à revoir aujourd’hui et que vous ne les revoyez pas, ils seront ajoutés à ceux à revoir demain.

Ça veut dire que vous pouvez vite vous retrouver avec une quantité astronomique de mots à revoir en un seul jour, ce qui est vite décourageant…

Alors si vous faites une pause de plusieurs mois, bon courage pour reprendre (j’ai déjà essayé, j’ai eu du mal).

Mais bon, soyons honnêtes : on ne peut pas vraiment reprocher ça à Memrise. C’est une faiblesse propre à la répétition espacée. Installer un mode « vacances » n’aurait pas vraiment de sens, puisque ça en supprimerait tous les bénéfices. Et puis ça incite à ritualiser le processus d’apprentissage d’une langue (qui est, selon moi, l’une des clés du succès).

Fonctionnalités inutiles

Ça ne dépend que de moi, mais je trouve que Memrise par dans tous les sens.

Le thème

Le style du site, pour commencer : au début, on avait un thème « jardin ». Les nouveaux mots étaient comme des graines, les révisions comme des gouttes d’eau qui font pousser la plante.

Ensuite on a eu un thème « espace » : l’apprentissage des mots était vu comme la conquête de nouvelles planètes. La progression par niveaux était représentée par un avatar d’alien : plus on apprenait de mots, plus l’alien devenait imposant.

Maintenant, on est revenu à un thème plus classique sans une tonne de décorations inutiles.

Le mode explorateur

L’application mobile contient un onglet « explorer » qui permet de photographier des objets autour de vous et d’en avoir la traduction dans la langue étrangère. Ensuite, vous pouvez stockez vos photos dans différentes catégories. C’est comme un jeu : on vous incite à remplir toutes les catégories.

L’idée est intéressante, mais je me demande qui l’utilise…

Les fausses conversations

Memrise propose aussi des chatbots.

Vous pouvez discuter avec un robot qui vous pose des questions et à qui vous devez répondre. C’est comme un dialogue entre deux personnes, sauf que tout est scénarisé.

Là aussi, je me demande qui l’utilise…

Parler avec de vraies personnes est bien plus enrichissant et c’est loin d’être compliqué. J’ai écrit un article dessus : comment trouver un correspondant étranger sans sortir de chez soi.

Défauts de fabrication

Tout le monde peut proposer des cours à Memrise. Absolument tout le monde. Et le contenu n’est pas vérifié avant d’être publié.

Le problème, c’est qu’il peut parfois s’avérer incorrect. Ça m’est déjà arrivé d’apprendre des choses fausses en suivant un cours non-officiel. Prenez donc bien soin de prendre avec des pincettes ce que vous apprenez…

La parade : utilisez du contenu provenant de plusieurs sources. Si le contenu abordé est sensiblement le même, vous serez en mesure de mettre le doigt sur ce qui cloche.

Leçons identiques

Les cours officiels proposés par Memrise sont identiques au niveau du contenu : que vous appreniez le polonais, le japonais ou l’espagnol, les phrases enseignées restent les mêmes.

C’est juste la langue qui change.

En d’autres mots, la leçon ne s’adapte pas en fonction de la langue. Ça veut dire qu’on ne s’intéresse pas à la culture, parce qu’elle transparaît forcément dans le vocabulaire appris. L’exemple le plus évident, c’est la nourriture locale : on a tout intérêt à savoir commander une pizza en italien ou des nouilles en chinois.

Je trouve ça dommage de proposer le même « pack » de phrases dans chaque langue sans prendre en compte les différences individuelles.

Mais il y a un autre problème : si vous apprenez plusieurs langues à partir de Memrise, vous risquez très vite de vous mélanger les pinceaux.

Memrise en 2020, ça vaut encore le coup ?

Memrise se repose sur des principes solides : la répétition espacée et la mnémotechnique. L’application les utilise intelligemment à travers des cours en tous genres.

Néanmoins, on peut lui reprocher son manque d’efficacité.

Les exercices sont loin d’être complets et peuvent donner l’illusion de progresser. Mais dans l’ensemble, c’est une application efficace et idéale pour les débutants qui ne se sentent pas prêts à investir de l’argent dans leur apprentissage.

Ça pourrait aussi vous aider…

Mon avis sur la méthode Assimil (en vidéo)

La méthode Assimil est l’une des plus populaires pour apprendre une langue. Et c’est fabriqué en France ! Qu’est-ce qui rend cette méthode si...

Les 3 types de méthodes pour apprendre une langue (quelle est la meilleure ?)

Quelle est la meilleure méthode ? C’est une question qu’on me pose tout le temps… Mais je n’y réponds jamais. C’est trop subjectif… En revanche, je...

Pimsleur : avis honnête sur la méthode

Pimsleur : avis honnête sur la méthode Apprendre une langue hors du circuit scolaire demande de se pencher sur des ressources bien particulières… la...

Mon avis (négatif) sur Duolingo

Duolingo règne en maître dans le monde de l’apprentissage des langues. L’application a créé un raz-de-marée et séduit les foules : enfin un outil...

5 alternatives à Google Traduction

Google Traduction, c’est devenu LA référence de la traduction de langues en ligne. Si bien qu’on pense rarement aux alternatives. Ça tombe bien,...

6 applications gratuites pour apprendre une langue en 2020

Apprendre une langue est une activité qui devient de plus en plus accessible. Pas seulement parce que le monde s'ouvre, mais aussi parce que de...

Assimil, la meilleure méthode pour apprendre une langue ?

Assimil, la meilleure méthode pour apprendre une langue ? La question est légitime. Lorsqu'on aborde le sujet de l'apprentissage des langues...

Duolingo, une perte de temps ?

Duolingo, vraiment efficace ou une perte de temps ? S’il y a bien une application qui a révolutionné l’apprentissage des langues ces dernières...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Sinon, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce blog. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊