Comment choisir son accent dans une langue ?

septembre 20191 commentaire

Souvent laissée de côté, la question de l’accent a pourtant tout à fait sa place dans l’apprentissage d’une langue. Tout comme vous pouvez choisir la langue que vous souhaitez apprendre, vous pouvez choisir l’accent sur lequel calquer votre prononciation. Mais comment choisir son accent dans une langue étrangère ?

Découvrons ensemble ce qui se cache derrière la notion d’accent, l’intérêt d’en choisir un, et les questions que vous devez impérativement vous poser pour faire le bon choix.

L’accent, c’est quoi ?

Définition

Commençons par les bases : qu’est-ce qu’un accent ?

Expliqué simplement, un accent est une manière de prononcer la langue liée au pays, à la région et à la classe sociale.

On a tendance à parler d’accents quand la manière de prononcer diffère fortement de la nôtre : « accent du sud », « accent québécois », « accent alsacien »… La vérité, c’est que tout le monde parle avec un accent, aussi minime soit-il.

Vous vous en doutez bien, le français n’est pas la seule langue à en contenir. Vous en trouverez probablement dans toutes les langues, même dans la langue des signes !

 

Illustration de la diversité d'individus et d'accents

Votre accent est une partie de votre identité, et peut la révéler !

L’embarras du choix

Malgré la diversité d’accents en français, les étrangers parlent simplement d’accent « français ».

Nous sommes également coupables : on utilise le terme d’accent « américain » pour désigner les accents des États-Unis et l’accent « britannique » pour parler des accents du Royaume-Uni.

Cette classification est encore plus absurde lorsqu’on parle de l’anglais, car certains accents sont incompréhensibles même pour un locuteur natif.

Imaginez, deux personnes qui parlent la même langue mais n’arrivent pas à se comprendre !

Si l’on simplifie, c’est aussi parce qu’on a parfois du mal à distinguer les accents. Ça vient avec l’expérience et la familiarité avec la langue.

C’est comme un paysage lointain dont on découvre les détails en se rapprochant.

Je vous invite à jeter un coup d’œil à cette vidéo pour vous donner une idée des différences.

Remarquez-vous les différences d’accent entre ces deux protagonistes ?

Au-delà de l’accent

L’accent s’accompagne en général d’autres spécificités : des mots de vocabulaire qui lui sont propres, des règles de grammaire particulières et même des différences de ponctuation.

Si on considère que l’accent est influencé par le milieu social et la localisation géographique, ça n’a rien de surprenant.

La conséquence, c’est que deux accents peuvent sembler très différents l’un de l’autre.

Prenons exemple sur le portugais.

 

Même si la langue est parlée à travers le monde, on sépare souvent la langue entre deux accents : le portugais du Portugal et le portugais du Brésil.

 

Toutes les lettres ne se prononcent pas de la même manière et les Brésiliens ont parfois du mal à comprendre les Portugais.

 

Le pronom correspondant à la deuxième personne du singulier est « tu » au Portugal mais c’est généralement « você » qui est utilisé au Brésil. « Você » existe au Portugal mais est considéré plus formel et obsolète.

 

Le placement des pronoms personnels diffère également. Au Brésil, on le place avant le verbe : « eu me chamo… » (je m’appelle). Au Portugal, c’est l’inverse : « eu chamo-me… ».

Pourquoi choisir un accent ?

Soyons clairs : le choix d’un accent n’est pas indispensable. C’est un bonus.

En vérité, nombreux sont les étudiants qui naviguent entre plusieurs accents.

Peut-être êtes-vous dans ce cas :

 

L’école est maintenant derrière vous, mais vos professeurs vous ont toujours enseigné un accent britannique.

 

Vous avez repris l’apprentissage en autonomie à l’aide de Duolingo qui est réglé sur la fréquence américaine.

Ça peut être, dans certains cas, avantageux. L’exposition à plusieurs accents peut vous rendre réceptif(ve) aux différentes formes que prend la langue.

Cependant, je constate deux grands bénéfices au choix d’un accent.

Premièrement, ça vous permet de délimiter votre perspective.

En fonction de votre objectif, vous n’aurez peut-être pas besoin d’apprendre le nom des animaux ou des légumes en débutant dans une langue.

Lorsque vous choisissez un accent, c’est pareil. Vous éliminez tout ce qui vous est superflu et étudiez le vocabulaire et la grammaire liés à un accent spécifique.

Deuxièmement, ça vous permet de créer un lien avec une culture ou une sous-culture.

Le choix délibéré d’un accent vous lie instantanément avec tous ses locuteurs. Si vous avez pour objectif de communiquer avec la population, aucun doute que ce sera un geste apprécié !

Choisir son accent : les bonnes questions

1. Utilité

Posez-vous la question : Par qui est-ce que je veux être compris(e) ? Qui est-ce que je veux comprendre ?

La première étape dans l’apprentissage d’une langue, c’est la définition d’un objectif. C’est primordial, mais souvent négligé.

Si vous avez effectué ce travail préalable, vous avez une idée de ce que vous voulez accomplir avec la langue. Et surtout, avec qui vous voulez parler.

Prévoyez d’imiter l’accent en concordance.

Vous prévoyez un roadtrip en Amérique Latine ? L’accent galicien n’est peut-être pas le meilleur choix. Vous devez apprendre l’anglais pour travailler dans une entreprise américaine ? Optez pour l’accent américain.

2. Préférence

Posez-vous la question : Quel est l’accent que j’aime le plus ? Quelle est la culture dont je me sens le plus proche ?

Si vous avez le choix, pourquoi ne pas choisir un accent qui vous plaît ?

Vous avez probablement un accent qui sonne plus doux à l’oreille qu’un autre. Peut-être y’a-t-il un accent qui correspond à une culture dont vous vous sentez proche ?

L’avantage de choisir un accent qui vous plaît, c’est que vous pouvez établir un lien émotionnel entre l’accent et vous. Ainsi, vous serez davantage engagé(e) dans votre apprentissage.

3. Image

Posez-vous la question : Comment l’accent est-il perçu par les autres locuteurs ?

La triste réalité, c’est que tous les accents n’ont pas été créés égaux.

Certaines idées et stéréotypes sont liés à certains d’entre eux et il est difficile de s’en défaire.

Selon une étude britannique, le scouse (parlé à Liverpool) est l’accent britannique qui est le moins associé à l’intelligence.

Quand on y pense, c’est la même chose en France. L’accent peut même constituer une discrimination à l’embauche !

Bien qu’il soit utile de connaître l’image que donne l’accent que vous envisagez d’imiter, ça ne devrait pas vous empêcher d’apprendre un accent impopulaire si ça vous intéresse vraiment.

4. Intelligibilité

Posez-vous la question : Quel accent est le plus largement compris ?

Si vous apprenez une langue pour une utilisation générale, la solution la plus simple est de se rabattre sur la variante comprise par le plus grand nombre de personnes.

Si vous apprenez l’anglais, l’accent générique américain est sans aucun doute la meilleure option.

 

La culture américaine est présente dans tous les recoins du globe et vous n’aurez aucun mal à trouver une personne qui y a été exposée.

Pouces en l'air

L’essentiel dans une langue, c’est comprendre et se faire comprendre

Comment apprendre un accent ?

Les formes les plus communes sont enseignées dans des méthodes de langues.

Si vous êtes intéressé(e) par un accent plus rare, vous devriez probablement chercher un locuteur natif.

Dans tous les cas, donnez la priorité à la pratique orale. Après tout, si vous apprenez un accent c’est pour parler !

Conclusion

L’accent, c’est un peu comme un filtre appliqué à la prononciation d’une langue qui trahit l’identité d’une personne. Il est quasiment toujours suivi de spécificités lexicales et grammaticales à prendre un compte.

Choisir un accent n’est pas indispensable mais peut donner du sens à votre apprentissage en le rendant plus efficace et plaisant.

Gardez en tête que vous conserverez une trace plus ou moins marquée de votre langue maternelle. Et ce n’est pas dramatique, l’accent français a du succès à l’étranger !

Et vous, quel accent avez-vous décidé d’imiter ?

Ça pourrait aussi vous aider…

Apprendre une langue pendant le confinement

Bon bon bon... Le confinement est là et c'est le moment de revoir complètement votre manière d'apprendre une langue. Quelles sont les options qui...

Apprendre une langue : comment faire son choix ?

Quelle langue apprendre ? C'est la question à laquelle je réponds dans cette vidéo, en vous listant les critères à prendre en compte dans le choix...

Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

Apprendre une langue seul, ça vous paraît réaliste ? La question est plus que légitime, quand on voit l’intérêt que suscite l’apprentissage des...

Transformer sa bonne résolution en habitude pour parler une langue en 2020

Les bonnes résolutions sont vouées à l’échec. Et l’une des raisons à ça, c’est qu’elles ne sont rien de plus que des lignes directrices, des...

Comment tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue ?

Le chiffre fait froid dans le dos : 88% des personnes qui prennent une bonne résolution échouent, selon une étude britannique. Est-ce que ça...

3 erreurs à éviter quand vous commencez à apprendre une langue

Le commencement, c’est peut-être l’étape la plus difficile dans l’acquisition d’une nouvelle compétence. Surtout si on se lance à l’aventure seul(e)...

Comment mesurer ses progrès dans une langue ?

La plus grande force de l’apprentissage d’une langue en autonomie est aussi sa plus grande faiblesse : vous êtes livré(e) à vous même. Vous n’avez...

Comment choisir son accent dans une langue ?

Souvent laissée de côté, la question de l’accent a pourtant tout à fait sa place dans l’apprentissage d’une langue. Tout comme vous pouvez choisir...

Pas le temps d’apprendre une langue : vraiment ?

Même sans vous connaître personnellement, je suppose que vous avez une vie bien remplie, et que vous pensez peut-être ne pas avoir le temps...

Quelle langue apprendre ?

Vous voulez vous mettre ou remettre aux langues étrangères ? Excellente idée. J’ai expliqué dans un précédent article les bénéfices...

1 Commentaire

  1. Patrick

    Objectif : exercer votre oreille a identifier les sons d’une langue et comprendre plus facilement les mots et phrases, avec des locuteurs natifs ou avec des ressources audio. Objectif : depassez le “plateau intermediaire” pour apprendre du vocabulaire avance, en contexte. Ameliorez votre expression pour parler davantage comme un locuteur natif.

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Perdre son accent français dans une langue étrangère - Objectif Polyglotte - […] à votre disposition et choisissez-en un. C’est vraiment la première étape. J’ai écrit un article là-dessus pour vous aider…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Si ce n'est pas le cas, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce site. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊