Comment tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue ?

décembre 20190 commentaires

Le chiffre fait froid dans le dos : 88% des personnes qui prennent une bonne résolution échouent, selon une étude britannique. Est-ce que ça voudrait dire que les bonnes résolutions ne fonctionnent pas, ou que la plupart des gens ne savent pas comment tenir leur bonne résolution d’apprendre une langue ?

Vous avez peut-être vous aussi à un moment ou à un autre fait partie de cette écrasante majorité.

Peu importe votre situation, il y a toujours quelque chose que vous pouvez améliorer en vous. Et la nouvelle année, ça semble être le meilleur moment pour provoquer du changement dans votre vie. En particulier une année comme 2020 qui annonce l’arrivée d’une nouvelle décennie !

Et donc vous choisissez une bonne résolution et et avancez d’un pas déterminé(e), prêt(e) à détruire tous les obstacles sur votre passage, comme un bulldozer.

Cette motivation brûlante vous permet de ne faire qu’une seule bouchée de la première semaine de janvier. C’est un réel plaisir. Chaque jour, vous sentez que vous vous approchez de votre objectif !

C’est après que les choses se gâtent…

Votre enthousiasme initial finit par s’estomper et les tracas du quotidien viennent faire de l’ombre à un projet pourtant si prometteur.

Vous faites partie des plus courageux si votre bonne résolution survit au mois de janvier !

Et c’est frustrant, parce que vous avez l’impression de commencer l’année par un échec. Vous vous dites que vous recommencerez l’année prochaine, mais le schéma se répète encore et encore….

Le résultat, c’est que vous perdez toute motivation et que vous alimentez l’idée selon laquelle vous êtes mauvais(e) en langues. Et vous finissez par ne jamais apprendre une langue sérieusement !

Main tenant une étincelle pour représenter la nouvelle année

« Nouvelle année, nouveau moi » : la symbolique est forte

La méthode pour tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue

Si la situation que j’ai décrite, vous est familière, ce n’est pas que vous n’êtes pas doué(e) pour apprendre une langue. C’est probablement que vous ne savez pas comment tenir votre bonne résolution d’apprendre une langue.

La méthode repose sur deux piliers, qui sont trop souvent pris à la légère.

  • Phase de préparation avant de commencer à apprendre une langue
  • Phase d’organisation pour faire de votre bonne résolution une habitude

Savoir se préparer pour tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue

Prenez un moment pour faire une introspection

Le problème des bonnes résolutions, c’est qu’elles reposent sur un déclencheur extérieur. La nouvelle année approche, alors vous « devez » vous engager dans un changement positif.

Et c’est justement ça qui pousse tant de bonnes intentions à l’échec.

Prenez un moment pour réfléchir ce que vous voulez vraiment accomplir. C’est pour ça que la première étape pour tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue, c’est se demander si vous voulez vraiment apprendre une langue.

Peut-être qu’après un temps de réflexion, vous remarquerez que vous n’avez pas réellement ce que vous voulez. Et dans ce cas-là, mieux vaut s’en rendre compte maintenant qu’au milieu du mois de janvier !

Fixez un objectif

Maintenant que vous connaissez votre raison pour apprendre une langue, vous devez définir un objectif. Qu’est-ce que vous souhaitez accomplir avec la langue ?

Avoir un objectif en tête permet de donner une direction à votre apprentissage. Chaque langue est vaste et vous ne pourrez pas l’explorer entièrement. À titre d’exemple, le dictionnaire anglais Oxford English Dictionary comptait 171 476 mots en 2013 (source). Est-ce que ça veut dire que vous devez tous les connaître pour savoir parler anglais ?

Bien sûr que non.

Vous devriez vous focaliser sur ce dont vous avez le plus besoin. Une personne qui apprend l’espagnol pour voyager en Amérique du Sud n’aura pas besoin du même vocabulaire qu’une personne qui l’apprend pour travailler.

Je vous donne une question très simple que vous pouvez vous poser pour trouver votre objectif dans cet article.

Cultivez le bon état d’esprit

Selon votre expérience avec les langues, vous aurez plus ou moins de difficultés à mener à bien votre projet.

C’est injuste, mais les personnes qui ont le plus réussi par le passé ont plus de chances de réussir dans le futur parce qu’elles ont confiance en leurs capacités. Au contraire, les personnes qui ont connu le plus de difficultés ont tendance à conserver une attitude défaitiste.

Si vous êtes enfermé(e) dans ce cercle vicieux, c’est le moment d’inverser la tendance.

Si vous vous engagez dans votre projet avec la ferme intention de le réussir, vous avez bien plus de chances d’y arriver que si vous vous y engagez timidement, de manière incertaine.

Rappelez-vous que n’importe qui peut apprendre n’importe quelle langue.

Nous ne sommes pas tous égaux face à cette tâche, mais c’est tout à fait possible.

Rêvez grand, commencez petit

L’ambition, dans les langues comme dans la vie, c’est positif. Mais même si vous devriez voir grand, vous devez commencer petit.

Imaginez : vous voulez vous mettre à courir. Qu’est-ce que vous faites ? Vous commencer probablement par vous renseigner sur la bonne manière de le faire. Ça peut s’avérer mauvais pour votre santé si vous vous y prenez mal. Ensuite, vous achetez le matériel si vous ne l’avez pas déjà : vêtements, chaussures…

 

Et quand vient le moment de courir, qu’est-ce que vous faites ? Vous vous lancez dans une course de 10 kilomètres ou vous faites un tour du pâté de maisons ?

 

Même si vous parvenez à courir 10 kilomètres le premier jour, seriez-vous capable de tenir le rythme sur la durée ?

Et c’est pareil avec les langues. Placer la barre haut dès le début pourrait être une bonne stratégie pour les premiers jours, mais ça deviendra rapidement insoutenable.

Commencez donc par des sessions courtes et faciles, surtout si c’est quelque chose de nouveau pour vous. Vous augmenterez graduellement l’intensité.

Choisissez une seule résolution

Si vous êtes déterminé(e) à apprendre une langue en 2020, mettez de côté tous les autres engagements.

Nous venons de voir pourquoi vous ne devriez pas avoir les yeux plus gros que le ventre avec votre bonne résolution. Le changement serait trop brusque et vous ne tiendrez pas le coup. Ça compte aussi si vous en avez plusieurs.

Peut-être que vous voudriez profiter de l’occasion pour arrêter de fumer, vous mettre au sport ou encore manger sainement. Même si ces objectifs sont sans aucun doute très nobles, vous risquez de vous éparpiller et d’épuiser votre volonté. Ce n’est pas une ressource infinie !

Il vaut mieux commencer avec une seule bonne résolution et en ajouter d’autres une fois que votre habitude d’apprendre une langue est bien ancrée.

Fusée qui décolle

C’est la phase de préparation qui vous permet de décoller et de dépasser toutes les limites !

S’organiser pour tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue

Créez une habitude

La motivation est un bon moteur, mais il est défectueux. Vous ne pouvez pas compter dessus, sauf peut-être au début.

C’est comme votre humeur.

 

Quelle que soit votre situation, vous vous réveillerez parfois avec un mental de guerrier et parfois avec l’envie de rien faire. Est-ce que ça veut dire que vous devriez tout abandonner à chaque fois que vous avez le moral dans les chaussettes ?

Vous l’aurez compris, la motivation est très fragile. C’est pour ça qu’il faut faire de votre apprentissage une habitude. Quelque chose que vous faites tous les jours, quelles que soient les circonstances.

L’idée, c’est d’en faire un rendez-vous quotidien avec vous-même. Déterminez le ou les moments de la journée que vous allez consacrer à l’apprentissage de la langue et tenez-y vous.

Changez votre environnement

Rien de mieux que de façonner un environnement favorable à votre objectif d’apprendre une langue pour créer une habitude !

Pensez à ce qui pourrait être changé dans votre quotidien. Si vous avez pris l’habitude de regarder une série avant de dormir ou d’écouter des podcasts pendant votre trajet en bus, changez la langue.

Si vous avez des activités qui ne vous apportent rien, remplacez-les par des sessions d’apprentissage de votre langue cible.

L’intérêt, c’est d’utiliser des moments que vous avez déjà. C’est bien plus simple de légèrement modifier ou remplacer une activité que d’en créer une nouvelle.

Partagez votre bonne résolution autour de vous

Comme nous venons de le voir, la motivation est une force très instable. Vous connaîtrez forcément des coups de mou par moments. L’envie d’abandonner peut être très puissante dans ces moments là. Mais tout peut changer si vous rendez une autre personne responsable de votre succès.

Et l’astuce, c’est ça : faites en sorte d’être redevable envers quelqu’un.

Choisissez une personne qui vous est chère et partagez avec elle votre projet d’apprendre une langue. Faites-en un sujet de conversation à chaque fois que vous vous rencontrez. Racontez-lui comment se passent les étapes de votre avancement.

J’y vois deux énormes avantages.

  1. Vous donnez vie à votre projet

Apprendre une langue en autonomie, ce n’est pas toujours pris au sérieux. Parfois par les autres, mais aussi par l’apprenant lui-même. Partager votre projet en fera quelque chose de palpable qui existe bel et bien dans le monde réel.

  1. Vous maximisez vos chances de réussite

Pensez-y : si vous échouez, vous ne décevrez pas seulement vous-même mais aussi une personne qui vous est chère. Peut-être même une personne que vous admirez. On a tendance à être bien plus scrupuleux lorsque l’opinion que les autres ont sur nous est en jeu.

Un peu de pression positive, ça fait pas de mal non ?

Amusez-vous

Croyez-moi : apprendre une langue peut être amusant. Et ça devrait l’être, parce que ça nous permet de stimuler notre intérêt et d’associer l’apprentissage à des émotions positives. Vous n’aurez pas l’impression de travailler dur si vous y prenez du plaisir !

Explorer une langue est en soi une aventure trépidante dont il est difficile de se lasser. Vous êtes sans cesse stimulé(e) par la découverte de nouveaux mots, de nouvelles manières de fonctionner, d’une nouvelle culture…

Mais ce n’est pas tout.

Si vous n’êtes pas passionné(e) de linguistique et de culture, vous pouvez vous tourner vers du contenu fait pour divertir : regarder un film ou une série ou encore lire un livre.

Ça vous donnera un moment pour souffler. Et vous le méritez largement !

Remettez-vous en question

Ce que vous définissez au début n’est pas forcément ce que vous allez faire pendant toute l’année.

C’est comme dans un film. On a un héros qui avance droit vers son but (apprendre une langue). Il sait comment il va pouvoir l’atteindre, mais rien ne se passe jamais comme prévu.

 

Il croisera des adversaires et des péripéties en route (trous de mémoire, erreurs, baisses de motivation) qui feront tout pour l’éloigner de son objectif.

Comment fait notre héros pour atteindre son objectif ? Il ajuste son plan.

C’est la même chose avec votre apprentissage. Chacun est fait différemment, et ce qui marche pour moi ne marchera pas forcément pour vous.

Gardez un œil critique sur ce qui marche et ce qui ne marche pas pour vous.

Apprenez à vous connaître.

Soyez tolérant(e) envers vous-même

Généralement, on fait preuve d’une plus grande bienveillance envers les autres qu’envers nous-mêmes.

Il est temps que ça change et que vous compreniez tout ce que vous allez inévitablement traverser en vous lançant dans votre apprentissage des langues.

  • Vous ne comprendrez pas tout du premier coup
  • Vous aurez envie d’abandonner
  • Vous oublierez une grande partie ce que vous apprendrez
  • Vous découvrirez un fossé entre la théorie et la pratique
  • Vous ferez un tas d’erreurs
  • Vous vous sentirez ridicule

Ce sont des obstacles que vous avez 99% de chances de rencontrer et qui vont vous donner du fil à retordre. Et c’est normal ! L’essentiel, c’est de ne pas se laisser intimider et persévérer.

Ce sont ces mêmes obstacles qui suscitent l’admiration envers les polyglottes. Si c’était si facile d’apprendre une langue, où serait le mérite ?

Il faut subir la pluie pour apprécier le soleil.

Personne prenant des notes devant son ordinateur portable avec une tasse de café

La motivation vous aide à prendre de l’élan, mais c’est la discipline qui vous donnera des résultats sur la durée

Conclusion

La principale raison qui fait que les bonnes résolutions tombent à l’eau, c’est qu’elles naissent non pas d’un désir de changer, mais du hasard du calendrier. On saute sur l’occasion du nouvel an comme un pompom à la fête foraine pour s’engager à suivre une résolution sans s’interroger sur ce qu’on veut vraiment.

Au fond, c’est pas vraiment compliqué. Il suffit de faire un travail de préparation en amont et de créer un système pour en faire une habitude qui dure dans le temps.

En vérité, c’est un travail qui devrait être fait toute l’année. Et pas seulement au réveillon.

Et vous, quels sont vos objectifs pour 2020 ? Est-ce que vous prévoyez d’apprendre une nouvelle langue ? 😊

Ça pourrait aussi vous aider…

Faut-il apprendre des langues moins utiles ?

On parle souvent de langues utiles et inutiles. Les langues qu’on considère inutiles, ce sont celles qu’on range dans l’une de ces trois catégories....

Apprendre une langue tous les jours : 9 astuces

Apprendre une langue, c’est efficace seulement si vous le faites tous les jours.   Et pour ça, la meilleure solution est d’en faire une habitude.  ...

Apprendre 2 langues en même temps : 5 règles

J'ai publié une vidéo récemment. Peut-on apprendre plusieurs langues en même temps ? Je vous explique pourquoi je déconseille de vous concentrer sur...

Peut-on apprendre plusieurs langues en même temps ?

Peut-on apprendre plusieurs langues en même temps ? C'est peut-être l'une des questions les plus fréquemment posées dans l'apprentissage des...

Apprendre une langue pendant le confinement

Bon bon bon... Le confinement est là et c'est le moment de revoir complètement votre manière d'apprendre une langue. Quelles sont les options qui...

Apprendre une langue : comment faire son choix ?

Quelle langue apprendre ? C'est la question à laquelle je réponds dans cette vidéo, en vous listant les critères à prendre en compte dans le choix...

Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

Apprendre une langue seul, ça vous paraît réaliste ? La question est plus que légitime, quand on voit l’intérêt que suscite l’apprentissage des...

Transformer sa bonne résolution en habitude pour parler une langue en 2020

Les bonnes résolutions sont vouées à l’échec. Et l’une des raisons à ça, c’est qu’elles ne sont rien de plus que des lignes directrices, des...

Comment tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue ?

Le chiffre fait froid dans le dos : 88% des personnes qui prennent une bonne résolution échouent, selon une étude britannique. Est-ce que ça...

3 erreurs à éviter quand vous commencez à apprendre une langue

Le commencement, c’est peut-être l’étape la plus difficile dans l’acquisition d’une nouvelle compétence. Surtout si on se lance à l’aventure seul(e)...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Sinon, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce blog. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊