Comment trouver un correspondant étranger sans sortir de chez soi ?

janvier 20200 commentaires

Comment trouver un correspondant étranger sans sortir de chez soi ?

L’apprentissage des langues en autonomie est par définition une activité solitaire.

Demandez à non-initié comment il se représente l’apprentissage en autodidacte et il imaginera probablement une personne enfermée dans sa chambre, plongée dans un manuel de grammaire ennuyeux à mourir, coupée du monde extérieur.

Quand on y pense, c’est pas entièrement faux…

L’apprentissage d’une langue en autonomie est loin d’être intuitif. On n’a pas de mode d’emploi et on finit par imiter ce qu’on a fait à l’école : faire passer la théorie avant la pratique.

Je suis moi aussi tombé dans ce piège, notamment lorsque j’ai appris le russe.

J’avais commencé par apprendre l’alphabet, puis la grammaire, avant de me mettre à écouter des conversations. J’y prenais un plaisir immense et j’avais l’impression d’en tirer une grande valeur.

Sauf que j’ai totalement laissé de côté la partie pratique, et ce pendant plus de 6 mois.

Pendant toute cette période, je n’avais ni parlé, ni écrit en russe. Je me contentais d’absorber l’information en pensant pouvoir la restituer lorsque l’occasion se présenterait.

Le problème, c’est que je n’avais aucune occasion de pratiquer.

Je vivais en France, dans un coin plutôt isolé, et je ne connaissais aucun locuteur natif autour de moi. Les choses auraient pu être différentes si j’avais eu un camarade de classe ou un collègue russophone.

Lorsque j’ai fini par franchir le pas, je suis tombé de haut : mon niveau était lamentable.

J’avais tellement cuisiné la langue dans mon coin que j’ai fini par créer ma propre recette de la langue russe. Une recette qui était immangeable par les locuteurs natifs !

Vous l’aurez compris, il faut confronter la langue à la réalité le plus tôt possible. Et pour ça, quoi de mieux que de trouver un correspondant étranger ?

Pourquoi trouver un correspondant étranger ?

Briser la solitude

L’apprentissage d’une langue en autonomie est une activité solitaire. Ça peut sembler être le refuge idéal pour les introvertis, mais ça peut se révéler pesant à la longue.

Trouver un correspondant étranger permet de rompre cette solitude.

Et c’est plus important que vous l’imaginez. J’expliquais dans le premier article les terribles conséquences de l’isolement et les vertus des liens sociaux. Parmi eux, la sécrétion de l’ocytocine, aussi appelée l’hormone du bonheur.

L’autre avantage, c’est que vous avez quelqu’un à qui parler d’un sujet qui vous passionne…

L’apprentissage des langues est une activité peu connue du grand public et pas toujours prise au sérieux.

Lorsque vous êtes à fond dans une langue, vous avez envie de partager vos découvertes autour de vous mais personne n’est là pour vous écouter. C’est juste que personne ne vous comprend réellement et personne ne mesure l’intérêt que la langue peut avoir pour vous.

Trouver un correspondant étranger peut résoudre le problème, dans le sens où vous avez des chances de tomber sur une personne qui a déjà une sensibilité pour les langues.

Démarrer en douceur

Le correspondant étranger, c’est la porte d’entrée idéale dans la pratique d’une langue. Et ce, quel que soit votre objectif.

Supposons que vous apprenez une langue pour des raisons professionnelles. Pensez-vous qu’il est judicieux de commencer à utiliser la langue en appelant un partenaire pour organiser une livraison ? Ou bien en présidant une réunion devant des investisseurs étrangers ? Ou encore en présentant un nouveau produit devant une salle comble ?

Certains répondront qu’il vaut mieux sauter directement dans le grand bain. En ce qui me concerne, je pense que vous devriez d’abord vous hydrater la nuque.

Et c’est justement ce que vous pouvez faire en pratiquant avec un correspondant étranger. Vous êtes dans un environnement familier qui vous laisse bien plus de liberté pour faire vos premières armes.

Les enjeux sont bien plus faibles !

Ça vous permettra également d’avoir des retours. Vous vous sentirez plus libre de tester des nouvelles choses et vous aurez moins peur de faire des erreurs. Vous pourrez demander à votre correspondant étranger de les corriger immédiatement pour ne pas les reproduire.

Voyez ça comme un entraînement sportif. Il y a peu de chances que vous débutiez une nouvelle activité sportive par une compétition. Vous commencez par pratiquer dans un club, qui est un environnement familier qui vous met en confiance. Vous progressez pas à pas et un beau jour, vous voilà fin prêt pour la compétition.

Et bien sûr, ça vaut également si vous apprenez une langue pour partir à l’étranger ou tout autre but : trouver un correspondant étranger est un premier pas.

Apprendre la langue actuelle

La langue est un organisme vivant qui évolue et s’adapte à son environnement.

Prenons l’exemple du français. Il vous suffit de jeter un coup d’œil aux archives de l’INA pour voir à quel point la langue a évolué en quelques décennies. Vous observerez les mêmes décalages si vous feuilletez un manuel de langue datant de la même époque.

Et bien évidemment, ce n’est pas un phénomène exclusif au français.

C’est peut-être quelque chose que vous avez rencontré en apprenant une langue. Vous vous appuyez sur un manuel pour apprendre des mots et des expressions mais une fois que vous les utilisez, tout ce que vous obtenez sont des regards interloqués. Il est tout à fait possible que vous appreniez des choses obsolètes qui ont complètement disparu de la langue telle qu’elle est parlée aujourd’hui.

La parade est simple : trouvez un correspondant étranger. Il utilisera la langue actuelle, et pas celle des vieux bouquins !

Choisir la bonne alternative

Une langue peut avoir plusieurs formes, et certaines sont moins accessibles que d’autres.

Vous avez certainement remarqué que les langues les plus populaires sont celles pour lesquelles il existe le plus de ressources. Vous n’aurez aucun mal à trouver des livres pour apprendre l’anglais, mais ça risque de se compliquer légèrement si vous souhaitez apprendre le gallois.

C’est pareil pour les différentes formes que peut avoir une même langue.

Le portugais est un bon exemple.

 

La grande majorité des ressources disponible en ligne et en librairie sont dédiées au portugais du Brésil, qui est différent de la forme parlée au Portugal et en Afrique lusophone. Le portugais brésilien est donc le choix « par défaut » de tout apprenti lusophone, au point de ne pas toujours entrevoir les alternatives.

Si vous voulez apprendre une forme qui est spécifique à une région ou à un groupe, il va falloir creuser plus profondément. Et dans certains cas, il est possible que vous ne trouviez rien !

Même s’il n’existe aucun manuel enseignant la forme de cette langue, vous pouvez toujours l’apprendre si vous trouvez un correspondant étranger.

Et enfin, ça s’applique aussi aux accents.

Vous rêver de partir en Australie ? Vous pourriez pratiquer votre anglais avec des ressources classiques, mais ce n’est pas l’idéal. L’accent australien est très spécifique et une fois là-bas, vous pourriez avoir un choc. On dirait presque une autre langue !

 

Vous avez donc tout à gagner si vous vous familiarisez avec cet accent avant de partir.

Deux personnes assises côte-à-côte Comment trouver un correspondant étranger sans sortir de chez soi ?

L’avantage de l’apprentissage de l’autonomie, c’est que vous avez le choix

Comprendre la culture

Vous le savez peut-être : il existe un lien indissociable entre la langue et sa culture.

Quoi de mieux que d’être en contact avec un locuteur natif pour comprendre la culture dans laquelle baigne la langue, et par extension un pays ?

Vous pouvez la découvrir de manière inconsciente, au fil des discussions. Vous comprenez petit à petit comment votre interlocuteur pense et réagit à certains événements. Mais vous pouvez aussi la découvrir en lui posant des questions, par exemple sur les traditions et les coutumes de son pays.

Vous faites donc d’une pierre deux coups en apprenant la langue et la culture.

Et si vous étudiez une langue qui est parlée à travers le monde, vous pouvez multiplier les bénéfices. Prenons l’espagnol, par exemple. Même si on y retrouve des similitudes évidentes, la culture espagnole et la culture mexicaine sont relativement différentes.

Découvrir une nouvelle culture et une nouvelle façon de penser, c’est l’une des choses qui me fascine le plus dans l’apprentissage et la pratique d’une langue. Peut-être que vous y trouverez vous aussi votre bonheur !

Tromper l’effort

Le mot « travail » n’a rien de séduisant.

C’est pour ça que lorsque j’annonce que l’effort est un ingrédient auquel vous ne pouvez pas vous soustraire pour réussir dans une langue, ça suscite rarement l’enthousiasme…

Mais ça, c’est parce qu’on est attaché à l’ancienne définition du travail.

Celle qui vous ordonne d’étudier nuit et jour jusqu’à ce que l’information rentre dans votre mémoire. Celle qui vous demande de ne jamais décrocher tant que vous n’avez pas atteint votre objectif. Celle qui vous demande de consacrer votre vie à une seule tâche.

Le progrès en langues serait donc proportionnel au degré d’inconfort auquel vous vous exposez.

Heureusement, les choses ont changé. Le travail n’a plus besoin d’être bête et méchant et vous pouvez progresser sans même vous en rendre compte, comme si vous empruntiez les escalators au lieu des escaliers.

Les efforts sont inévitables, mais ils peuvent être camouflés pour être plus digestes. J’en parle d’ailleurs dans cette vidéo.

Pratiquer la langue avec un correspondant étranger permet de faire exactement ça.

Échanger en anglais autour d’un sujet qui vous intéresse, est-ce que vous ça vous donne l’impression de travailler ? Ce n’est certainement pas mon cas, et pourtant ça vous permet de progresser !

Créer des relations

Un correspondant étranger peut très bien devenir un ami.

La relation peut être simplement fondée sur le désir de pratiquer une langue, mais c’est naturel qu’elle évolue.

Vous pourriez vous découvrir d’autres intérêts en commun, et même partager des rêves. Peut-être que vous rencontrerez votre correspondant un jour, qui sait ?

C’est une expérience que j’ai moi-même vécue, et qui laisse des souvenirs impérissables.

Cela dit, ne perdez jamais de vue les dangers qui vous guettent lorsque vous rencontrez un inconnu, surtout sur internet.

N’importe qui peut se cacher derrière un pseudo ou une photo. Et même lorsque la personne est bien réelle, vous ne pouvez jamais connaître ses intentions.

La difficulté de trouver un correspondant étranger

Isolement géographique

Comment trouver un correspondant étranger quand vous habitez dans la Creuse ?

Vous habitez peut-être dans un endroit très peu fréquenté par les expatriés et les touristes, et vous n’avez donc pas l’occasion d’être exposé à la langue que vous apprenez.

Même si vous habitez en ville, vous avez peut-être le même problème. Vous n’aurez sans doute aucune difficulté pour trouver quelqu’un qui parle anglais, mais japonais, c’est autre chose !

Première approche

Vous n’êtes peut-être pas forcément à l’aise à l’idée d’aborder un inconnu. Ça vous paraît déjà compliqué dans votre langue maternelle, alors vous n’osez même pas imaginer ce que ça donnerait dans une langue étrangère !

Supposons que vous arrivez à vaincre votre timidité et de créer un premier contact…

Comment être sûr que cette personne accepte de pratiquer la langue avec vous ? Peut-être qu’elle n’est même pas intéressée par votre langue maternelle et donc, par un échange linguistique.

Retour à l’isolement…

Malgré tous les bienfaits qui vous attendent, vous êtes complètement démuni et incapable de trouver un correspondant étranger. Vous pensez que c’est réservé à une minorité de citadins extravertis et chanceux.

Heureusement, le monde a changé et vous pouvez maintenant créer des liens avec n’importe qui. Comme je l’ai promis dans le titre, vous n’avez même pas besoin de sortir de chez vous !

Personne utilisant un ordinateur portable : Comment trouver un correspondant étranger sans sortir de chez soi ?

Internet a changé la donne

Où trouver un correspondant étranger ?

Sites et applications d’échange linguistique

Internet, c’est quoi ? On peut définir ça comme un système de télécommunications informatiques à l’échelle mondiale. Quoi de plus naturel, donc, que de permettre à tous ses utilisateurs de communiquer entre eux ?

C’est exactement le rôle des sites et des applications linguistiques, dont je partage avec vous une liste non-exhaustive qui vous permettra de trouver un correspondant étranger.

Sites internet

Ce sont des plateformes qui permettent généralement de créer un profil et renseigner une description de vous. Vous indiquez les langues que vous apprenez et celles que vous parlez déjà, et on vous présente des profils complémentaires au vôtre.

Vous avez généralement une fonction de filtrage permettant de rencontrer par sexe, par âge, et par intérêts.

Applications smartphone

Le principe est le même que les sites internet sauf que vous n’avez pas besoin d’avoir constamment accès à un ordinateur. Tant que votre téléphone est à portée de main, vous pouvez pratiquer la langue !

Là aussi, vous avez le choix. Il existe différents types d’applications en fonction de ce que vous recherchez.

Échange linguistique classique
Réseaux sociaux
Concepts intéressants
  • HiNative : Application qui permet de poser des questions à des locuteurs natifs, par exemple concernant la bonne prononciation d’un mot ou la traduction d’une expression.
  • Slowly : Application d’échange linguistique classique, avec une petite particularité. Au lieu d’arriver dans la minute, les messages que vous envoyez prennent en compte la distance qui vous sépare de votre partenaire. Comme une carte postale !

Alternatives

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont une influence considérable dans notre vie, que ça nous plaise ou non. Ça veut dire que vous avez l’occasion de faire connaissance avec potentiellement n’importe qui sur la planète.

Prenons l’exemple de Facebook.

Lorsque vous souhaitez pratiquer une langue, vous avez la possibilité de chercher des groupes qui sont construits pour permettre aux utilisateurs d’échanger.

Quant au choix du groupe, vous avez plusieurs options : rejoindre un groupe d’expatriés dans votre ville (si les règles le permettent) ou un groupe consacré aux échanges linguistiques. Il vous suffit de saisir des mots-clés dans la barre de recherche et vous verrez la liste s’afficher.

Vous pouvez faire la même chose sur d’autres réseaux sociaux comme Instagram ou Twitter grâce aux hashtags pour entrer en contact direct avec des personnes.

Les groupes de discussion

Les forums, c’est génial. Vous pouvez en trouver sur n’importe quel sujet et échanger avec une communauté de passionnés.

Vous pouvez trouver des forums en lien avec les langues, mais pas seulement. Piochez dans les thèmes qui vous intéressent, comme l’automobile ou la mode, mais dans la langue que vous apprenez. Ça vous permettra en plus d’acquérir du vocabulaire qui va vous servir à coup sûr.

Le problème avec les forums, c’est qu’ils ne sont pas aussi populaires qu’il y a quelques années. Vous pouvez vous pencher sur des alternatives comme Discord qui offrent un espace de discussion autour d’un thème précis.

Conclusion

Les locuteurs natifs sont partout : il suffit de savoir où les trouver.

On vit dans un monde de plus en plus connecté et les barrières entre les peuples tendent à s’effacer. En quelques clics, vous pouvez créer un lien avec une personne qui se trouve à l’autre bout de la planète et lui parler dans sa langue.

C’est une chance énorme que nos ancêtres ne pouvaient pas se permettre !

Et c’est quelque chose que je vous encourage vivement à faire. Plutôt que de s’enfermer dans un cocon pour apprendre une langue et d’attendre que l’opportunité de la pratiquer tombe du ciel, allez vers les autres. Même si vous êtes timide, anxieux ou solitaire.

Vous ne le regretterez pas.

Et vous, avez-vous déjà eu un correspondant étranger ? Avez-vous des expériences à partager ?

Merci à Sam Manns, Nghia Nguyen et Etienne Boulanger pour leurs photos qui ont permis d’illustrer cet article.

Ça pourrait aussi vous aider…

Pourquoi vous n’arrivez pas à apprendre une langue ? La raison numéro 1

Et si je vous disais qu'il y avait une étape cruciale à votre succès dans l'apprentissage d'une langue, et qui intervient au tout début ? Cette...

Avis : Memrise pour apprendre une langue, ça vaut toujours le coup en 2020 ?

Nostalgie, quand tu nous tiens ! Memrise, c’est l’un des premiers outils que j’ai utilisés pour apprendre une langue en autonomie. Et ça m’a...

Mon avis sur la méthode Assimil (en vidéo)

La méthode Assimil est l’une des plus populaires pour apprendre une langue. Et c’est fabriqué en France ! Qu’est-ce qui rend cette méthode si...

Comment améliorer son accent avec la technique de l’intrus ?

L’accent, ça vient d’où au juste ? On peut définir l’accent comme un transfert des habitudes de prononciation de la première langue à la deuxième...

Faut-il apprendre des langues moins utiles ?

On parle souvent de langues utiles et inutiles. Les langues qu’on considère inutiles, ce sont celles qu’on range dans l’une de ces trois catégories....

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Si ce n'est pas le cas, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce site. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊