Pas le temps d’apprendre une langue : vraiment ?

septembre 20190 commentaires

Même sans vous connaître personnellement, je suppose que vous avez une vie bien remplie, et que vous pensez peut-être ne pas avoir le temps d’apprendre une langue. Si vous êtes étudiant(e), vous vous sentez probablement débordé(e) entre les examens, les rapports et l’angoisse due aux choix que vous devez faire pour votre avenir. Si vous êtes dans la vie active, peut-être que vous avez une vie familiale à gérer à côté de votre vie professionnelle.

Bref, quelle que soit votre situation, vous sentez que vous n’avez pas assez de temps pour faire tout ce que vous voudriez faire. Selon une étude de Harris Interactive de 2018, c’est un sentiment partagé par 65% des Français ! Pas étonnant que l’intégration d’une langue étrangère à notre quotidien nous semble si compliqué.

La vérité, c’est que le manque de temps — tout comme l’âge et l’existence d’un supposé talent, n’est qu’un prétexte, souvent inconscient, pour ne pas passer à l’action. Et il est coriace !

Ensemble, nous allons nous appliquer à le démanteler. Nous allons d’abord nous concentrer sur les questions que vous devez vous poser et nous passerons ensuite aux techniques concrètes pour intégrer l’apprentissage de la langue de vos rêves à votre emploi du temps surchargé.

Je tiens cependant à vous prévenir : après avoir lu cet article, il vous sera impossible d’utiliser le manque de temps comme une excuse pour ne pas commencer à apprendre une langue !

Comprendre les blocages

Voulez-vous vraiment apprendre une langue ?

Choisissez la formulation qui vous convient le plus :

  1. Ce serait bien si j’apprenais une langue étrangère.
  2. Je veux à tout prix apprendre une langue étrangère.

Nous avons toutes et tous une hiérarchie des souhaits.

Il y a des choses que vous aimeriez faire, éventuellement, un jour. Ce serait bien si vous vous remettiez au sport, si vous lisiez davantage, si vous saviez jouer de la guitare, si vous vous couchiez plus tôt…

Et puis il y a les autres souhaits : ceux qui sont alimentés par un désir brûlant, immédiat, qui vous ronge si vous ne passez pas à l’action. Vous voulez passer le permis, être admis(e) dans cette école, terminer ce marathon, être un bon parent…

Vous avez compris où je voulais en venir ?

Vos souhaits lointains ne deviendront jamais réalité si vous ne les mettez pas au premier plan. Vos désirs immédiats sont ceux pour lesquels vous aurez du temps, peu importe le reste.

Trouver le temps, ça équivaut à définir ses priorités.

C’est la différence entre l’idée que vous avez dans un coin de la tête et celle qui obstrue vos pensées tellement vous êtes obnubilé(e).

Apprendre une langue n’est pas si important pour vous ? Faites-en une priorité. Définissez votre motivation et imaginez les bénéfices que vous pouvez en tirer. Imposez-vous des contraintes qui vous obligent à vous lancer.

Quel est le moment idéal pour commencer ?

Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment est maintenant.

 

Proverbe chinois

J’ai toujours été fasciné par les proverbes chinois. Ils sont d’autant plus intéressants en version originale, lorsqu’on a une connaissance suffisante de la langue. Mais je n’en suis pas encore là ! Celui-ci capte parfaitement le frein qui nous empêche si souvent de nous lancer : attendre le bon moment.

Apprendre une langue fait peut-être partie de vos objectifs, mais vous estimez que les conditions ne sont pas en votre faveur. Vous avez des examens à l’université, votre vie professionnelle est surchargée, ou peut-être que votre quotidien est bousculé par l’arrivée d’un enfant.

Ce raisonnement est erroné pour plusieurs raisons.

Premièrement, c’est tout à fait irrationnel de penser que le moment idéal vous attend. Lorsque vous aurez terminé un projet dans votre vie professionnelle, un autre se présentera. Ou alors c’est votre vie de famille qui viendra au premier plan.

Deuxièmement, nous ne sommes pas fait pour imaginer notre propre futur. Une étude américaine a montré que lorsque vous pensez à votre “vous” dans 10 ans, les zones de votre cerveau qui s’activent sont les mêmes que lorsque vous pensez à une autre personne.

En bref, vous voyez le futur “vous” comme une autre personne. Vous imaginez que vous trouverez le bon moment plus tard et que vous atteindrez vos objectifs en langues. Sauf que, nous venons de le voir avec l’effet cumulé, le “vous” de demain est construit par le “vous” d’aujourd’hui.

Vous avez tout intérêt à saisir le moment maintenant, car personne ne le fera à votre place.

Les planètes ne viendront pas s’aligner pour vous.

Évitez de foncer tête baissée pour autant. Réfléchissez sur la langue que vous voulez apprendre et définissez votre plan d’action. Mettez toutes les chances de succès de votre côté.

Apprendre une langue, c’est long ?

L’effet cumulé

Lorsqu’on voit un polyglotte s’exprimer dans plusieurs langues avec une certaine aisance, on a du mal à se représenter ce qu’il y a derrière. On parle souvent en termes de mois ou d’années. Mais tout commence par de simples minutes.

Il n’y a rien de mal à manger un fast-food de temps en temps. Ça a bon goût, ça évite de cuisiner et c’est moins cher qu’un restaurant. Vous voyez même voir ça comme une récompense après avoir mangé équilibré pendant une semaine.

 

Si en revanche vous en faites une habitude, vous vous exposerez à des problèmes de santé sérieux : obésité, pression artérielle et même un risque de diabète.

C’est la loi de l’effet cumulé.

À force d’empiler des pierres jour après jour, on finit par construire des montagnes.

Quelle type de montagne souhaitez-vous construire ?

Ce phénomène peut être appliqué à tous les domaines de votre vie, avec des conséquences positives comme négatives : alimentation, sport, argent et… langues étrangères.

Voulez-vous construire des montagnes d’or ou d’ordures ?

Faites de l’apprentissage des langues une habitude. Une action reproduite sur le long terme amène des résultats. Vous vous souvenez du précédent article sur la répétition espacée ?

Combien de temps faut-il étudier par jour ?

Personne ne peut vraiment répondre à cette question.

Nous sommes tous différents, tout comme nos objectifs et nos besoin. Il n’existe pas de durée idéale applicable à tous, c’est à vous de la trouver.

Apprenez à vous connaître : à partir de combien de temps avez-vous l’impression d’enregistrer l’information ? Y a t-il un moment où vous décrochez ?

Notez que vous n’avez pas à être constamment dans un processus d’apprentissage actif, les yeux rivés sur votre manuel. Ne négligez pas l’importance de l’apprentissage passif, autrement dit l’exposition à la langue sans avoir l’impression d’étudier. Ceci inclut la conversation avec des locuteurs natifs, la radio; ou même les séries. C’est loin d’être inutile, contrairement à ce qu’on pourrait le croire !

En ce qui me concerne, je considère qu’un minimum de 30 minutes d’apprentissage actif sont suffisantes pour progresser. Quelle que soit votre situation, vous pouvez bien trouver 30 minutes à consacrer aux langues !

Non ?

Voyons voir les techniques que vous pouvez mettre en place dès maintenant pour intégrer l’apprentissage des langues à votre emploi du temps.

Comment trouver le temps pour apprendre une langue ?

Maintenant que nous avons éclairci les zones d’ombre, venons-en à la partie pratique : trouver le temps que vous ne pensiez pas avoir.

La plus grande partie de la vie passe à mal faire, une grande partie à ne rien faire, toute la vie à ne pas penser à ce que l’on fait.

 

Sénèque

Êtes-vous certain(e) d’utiliser votre temps de manière optimale ?

Malgré toute la bonne volonté du monde, la plupart d’entre nous avons du mal à pleinement tirer parti du temps qui est mis à notre disposition.

Il s’agit pourtant de notre ressource la plus précieuse. Contrairement à l’argent qui peut se gagner, le temps écoulé ne reviendra pas.

C’est pourquoi il vous est indispensable d’apprendre à le gérer. Mettez toutes les chances de votre côté pour avancer avec les langues et éviter d’avoir des regrets plus tard.

Commencez par analyser votre quotidien.

Munissez-vous d’un crayon et d’une feuille de papier et notez toutes vos actions au cours de la journée. Indiquez l’heure de début et de fin de chaque activité. Si vous préférez le faire depuis votre smartphone, il y a des applications pour ça.

Prenez soin de noter chaque action, aussi courte soit-elle, de votre réveil jusqu’à votre coucher. Poursuivez l’expérience sur plusieurs jours si vos journées sont différentes les unes des autres. L’idée est d’avoir un aperçu de votre journée “type”.

Observez ensuite les résultats.

Identifiez le “temps mort”

Alors, est-ce que vous êtes aussi productif(ve) que vous le voudriez ?

Si vous êtes comme la plupart des gens, il est très probable que vous dépensiez une partie de votre temps pour des activités qui ne vous apportent rien.

Vous vous étalez un peu trop longtemps dans votre lit une fois le réveil sonné, vous traînez un peu trop souvent sur les réseaux sociaux et sur internet en général ?

Échangez le temps perdu contre du temps pour la pratique des langues

Il est l’heure d’éliminer ce temps perdu et de le mettre à profit de votre objectif.

S’il s’agit d’actions habituelles, trouvez une activité de substitution plutôt que d’essayer de vous en débarrasser purement et simplement. Autrement, votre cerveau sera perturbé et elles reviendront au galop. Si vous avez déjà essayé de vous défaire d’une addiction du jour au lendemain, vous l’avez peut-être déjà remarqué.

Il existe plusieurs manières de limiter les activités improductives. Pour reprendre notre exemple, les minutes en trop dans votre lit peuvent être réduites en plaçant votre réveil loin de votre lit. Le temps sur les réseaux sociaux peut être régulé depuis votre application smartphone.

Si vous perdez beaucoup de temps sur internet, vous pouvez facilement trouver des extensions pour votre navigateur vous bloquant l’accès à certains sites après une limite de temps que vous avez définie.

Beaucoup de ces extensions demandent un mot de passe peut être débloquées. Si vous voulez à tout prix éviter de craquer, demandez à quelqu’un d’autre de choisir le mot de passe. Soyez ingénieux(se) !

Ça y est, vous avez fait le tri ?

Vous avez déjà dégagé une partie importante de votre temps pour les langues étrangères… mais vous pouvez aller encore plus loin !

Exploitez le “temps masqué”

Ça fait plusieurs années que j’apprends des langues, et ce dans différentes situations. Celle qui me laissait le moins de temps, c’est lorsque j’étais salarié. J’habitais à 75 kilomètres de mon lieu de travail et je passais 3 heures par jour sur la route (en comptant les bouchons). Je considérais ça comme une perte de temps énorme dans mon objectif d’apprentissage du russe. Après une longue journée de travail, la dernière chose dont j’avais envie c’était de me plonger dans des manuels de grammaire !

 

J’ai néanmoins trouvé une parade : j’avais téléchargé sur mon téléphone des podcasts et des méthodes de langue pour m’accompagner durant mon trajet. J’avais transformé ce temps “perdu” en pratique du russe.

 

Imaginez : sur un mois, j’ai gagné jusqu’à 70 heures de compréhension orale sans sacrifier la moindre minute de mon temps !

En dehors des moments où vous perdez du temps, il y a très certainement des moments qui pourraient être combinés avec la pratique d’une langue. Contrairement aux activités qui vous font perdre votre temps, ces activités-là ne peuvent pas être supprimées. Autant en profiter pour s’améliorer !

Pensez à ces moments qui ne demandent pas votre entière attention. Profitez de votre trajet en métro pour lire un livre en espagnol, cuisiner en écoutant un podcast en anglais ou bien revoir vos cartes mémoire (flashcards) dans la file d’attente.

Le temps de trajet, c’est le prétexte idéal pour apprendre une langue !

Quand il s’agit de trouver du temps, les barrières sont le plus souvent mentales. On surestime le temps requis pour apprendre une langue et on sous-estime le temps qui est à notre disposition.

Commencez par faire de l’apprentissage de votre langue cible une priorité et mettez-vous à la tâche chaque jour. C’est avant tout un exercice actif, soyez donc à l’affût de toutes les opportunités pour étudier et utiliser vos langues.

Et vous, quels moyens astucieux avez-vous trouvé pour combinez l’apprentissage des langues à vos activités quotidiennes ?

Ça pourrait aussi vous aider…

Le vrai secret des polyglottes

C’est quoi, le secret des polyglottes ? Sérieusement… Qu’est-ce qui fait que certains réussissent pendant que les autres galèrent ? Est-ce que c’est...

Apprendre une langue pendant le confinement

Bon bon bon... Le confinement est là et c'est le moment de revoir complètement votre manière d'apprendre une langue. Quelles sont les options qui...

Les enfants apprennent mieux les langues que les adultes : un mythe ?

Vous l’avez sans aucun doute déjà entendue quelque part… Cette idée selon laquelle les enfants apprennent mieux que les adultes. Difficile de penser...

Apprendre une langue : comment faire son choix ?

Quelle langue apprendre ? C'est la question à laquelle je réponds dans cette vidéo, en vous listant les critères à prendre en compte dans le choix...

Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

Apprendre une langue seul, ça vous paraît réaliste ? La question est plus que légitime, quand on voit l’intérêt que suscite l’apprentissage des...

Apprendre une langue, ça prend combien de temps ?

Vous vous doutez bien que la réponse n’est pas si simple… En fait, je distingue trois facteurs qui vont jouer un rôle. 1. L’objectif que vous voulez...

Quel est l’âge idéal pour apprendre une langue ?

Âge idéal : mythe ou réalité ? L’âge est un obstacle récurrent dans l’apprentissage d’une langue, mais est-ce vraiment si important ? C'est ce qu'on...

Transformer sa bonne résolution en habitude pour parler une langue en 2020

Les bonnes résolutions sont vouées à l’échec. Et l’une des raisons à ça, c’est qu’elles ne sont rien de plus que des lignes directrices, des...

Comment retrouver la motivation pour apprendre une langue ?

Retrouver la motivation pour apprendre une langue, comment faire ? Le début de l’apprentissage d’une langue est un moment unique. C’est le moment où...

5 traits de personnalité des polyglottes

J’aimerais parler avec vous de la notion de talent inné. On parle souvent de potentiel ou de prédisposition à apprendre une compétence. Mais comment...

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Duolingo, une perte de temps ? - Objectif Polyglotte - […] quelqu’un dans le métro utiliser l’application, c’est ce que je vous conseillais dans mon dernier article […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This