Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

février 20202 commentaires

Apprendre une langue seul, ça vous paraît réaliste ?

La question est plus que légitime, quand on voit l’intérêt que suscite l’apprentissage des langues et la facilité d’accès des outils d’apprentissage.

Mais si les outils sont accessibles à tous, l’apprentissage d’une langue l’est-il aussi ? Peut-on vraiment apprendre une langue seul, ou faudra-t-il tôt ou tard passer par un professeur ?

Vous trouverez les réponses dans cet article, et bien plus.

Apprendre une langue seul, d’où vient cette idée ?

Le besoin est réel

La plupart des gens savent que les langues étrangères sont utiles. Désormais, ce n’est plus un simple avantage mais une véritable nécessité.

Connaître ne serait-ce qu’une seule langue supplémentaire ouvre la porte de possibilités infinies.

  • Voyager hors des sentiers battus, là où un touriste normal ne peut pas s’aventurer.
  • Avoir accès à des postes plus importants et mieux payés. Selon le domaine, parler une seule langue peut être l’unique frein à l’ascension sociale.
  • Satisfaire votre soif naturelle de connaissances. Apprendre une langue est l’une des activités les plus stimulantes et satisfaisantes que vous pouvez pratiquer.
  • Découvrir des œuvres (littéraires, cinématographiques) qui ne sont pas passées par le filtre de la traduction (qui vient souvent tout gâcher).
  • Créer des liens avec des inconnus qui ne parlent pas votre langue, renouer avec des ancêtres et peut-être trouver l’amour.

L’échec scolaire

On sait tous qu’apprendre une langue est essentiel, et on s’imagine que le rôle de l’école est de nous y former. Mais le constat est bien différent… généralement, nous sommes incapables de parler une langue en sortant de l’école.

La raison est simple : nous sommes formés pour réussir aux examens, pas dans la vie.

C’est quelque chose que j’ai moi-même constaté lors de mon premier séjour en Irlande. La confiance boostée par mes notes correctes en anglais, je pensais arriver en terrain conquis.

Pas du tout !

J’ai pris l’une des claques les plus violentes de ma vie… je connaissais les verbes irréguliers sur le bout des doigts, mais j’étais incapable de tenir une conversation.

En fait, je ne savais pas parler anglais.

C’est à ce moment que ça a fait « tilt » et que j’ai décidé de faire cavalier seul…

Et ça tombe bien, parce qu’il existe un tas de ressources pour ça.

L’accessibilité des outils

Levez la main si vous connaissez l’un des programmes suivants : Duolingo, Assimil, Babbel, Busuu, Memrise.

Alors ? Je parie que vous en avez au moins entendu parler.

Les outils d’apprentissage des langues se multiplient et deviennent de plus en plus faciles d’accès. Et c’est une révolution. Vous pouvez même les utiliser depuis votre téléphone !

Mais est-ce vraiment suffisant ?

Grâce à ces outils, tout le monde a la possibilité d’apprendre une langue seul… mais pas forcément la capacité.

De la même manière, tout le monde a un appareil photo sur son téléphone, mais tout le monde n’est pas photographe.

Vous voyez où je veux en venir ?

Et si tout le monde n’en a pas la capacité, c’est parce que l’apprentissage en autonomie pose quelques problèmes…

Apprendre une langue seul : les inconvénients

Le sentier est sinueux

C’est facile à l’école. On vous donne tout sur un plateau et vous avez juste à déguster. Vous suivez un chemin rythmé par les leçons, les devoirs et les examens. Peut-être que ça ne vous convient pas mais au moins, vous savez où vous en êtes.

Quand vous vous retrouvez seul, c’est vous qui devez créer un programme sur mesure.

Panique !

Homme marchant dans un champ : Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

Vous vous aventurez là où personne n’est allé avant vous.

La liberté est utile seulement si vous savez quoi en faire. Si vous ne connaissez rien à l’apprentissage des langues, il est fort possible que finissiez par faire n’importe quoi… et que votre travail soit vain.

La correction des copies

On a beau ne pas aimer le système de notation, il a quand même le mérite de nous indiquer si on est sur la bonne voie ou si on fonce droit vers l’échec.

8/20 : vous avez encore du travail.

17/20 : vous maîtrisez plutôt bien les acquis.

C’est important de le savoir, parce que ça vous donne des indications sur ce que vous devez améliorer. Les observations de votre professeur vous permettent d’actionner le mécanisme pour remettre le train dans la bonne direction.

Sauf que si vous apprenez une langue seul, vous n’avez pas de retour immédiat de votre environnement. Vous travaillez sans vraiment savoir ce que le résultat va donner.

L’erreur courante quand on apprend une langue seul, c’est de répéter la même erreur sans en avoir conscience. En l’absence de retour, on finit par penser que tout va bien et l’erreur finit par se solidifier… jusqu’à ne plus pouvoir être retirée, comme un chewing-gum sous une chaussure.

La pratique n’est pas automatique

Lorsque vous apprenez une langue seul, vous passez le plus clair de votre temps… seul.

C’est un peu l’image stéréotypée que se font les non-initiés de l’apprentissage des langues… un geek plongé dans ses livres, coupé du monde.

Et c’est bien souvent le cas, parce que rien ne nous force à pratiquer la langue. Ça pourrait très bien rester à jamais un hobby qu’on pratique dans sa chambre. Quelque chose qu’on observe, au lieu d’expérimenter.

Apprendre une langue sans jamais la pratiquer, c’est comme penser à ses rêves sans jamais passer à l’action

La marche semble difficile à franchir, mais il faut le faire. Sortez de l’inertie même si c’est inconfortable, même si c’est pas naturel, même si vous êtes timide.

Tôt ou tard, il faudra « confronter la langue à la réalité ».

Et si vous ne le faites pas vous-même, personne ne le fera à votre place.

Ça vaut aussi pour l’apprentissage traditionnel… même si l’école propose des cours incluant la pratique orale, on n’est pas toujours apte à utiliser la langue sur le terrain…

La pression est absente

L’apprentissage traditionnel d’une langue a un enjeu : les bons résultats aux examens, le prix, l’ego…

En bref, vous savez ce qu’il va se passer si vous ne faites pas le travail.

Soit vous n’obtiendrez pas les résultats suffisants pour intégrer l’université qui vous intéresse, soit vous ne rentabiliserez pas la somme dodue que vous avez dû débourser pour vous inscrire aux cours, soit vous allez vous ridiculiser devant les autres étudiants…

Lorsque vous apprenez une langue seul, c’est très différent.

Vous avez du mal à vous imaginer ce qu’il va vous arriver si vous décidez de jeter l’éponge : c’est quoi le pire, une perte de temps ?

En fait, il n’y a rien qui vous pousse naturellement à aller jusqu’au bout… et c’est ce qui fait que la plupart de ceux qui se lancent dans une langue n’arrivent pas à maintenir leurs efforts sur le long terme.

Surtout quand ils se rendent compte que c’est plus difficile qu’ils ne l’imaginaient…

Heureusement, apprendre une langue seul offre des avantages notables comparé à l’apprentissage traditionnel.

Apprendre une langue seul : les avantages

L’apprentissage est sur mesure

L’absence de structure peut poser problème… mais si vous êtes capable de construire la vôtre, ça peut aussi être votre meilleur tremplin vers le succès.

Le choix du vocabulaire est un bon exemple. L’école vous impose sa propre liste, mais vous pourriez très bien choisir ce que vous voulez apprendre.

Après tout, avez-vous vraiment besoin de savoir dire « tortue » en anglais pour parler la langue ?

Si vous rêvez de travailler au zoo de New York ou devenir sauveteur en mer au Canada, la question ne se pose pas… mais si ce n’est pas le cas, ne perdez pas votre temps et votre énergie à les apprendre !

Vous aurez peut-être besoin du vocabulaire « inutile » un jour, mais c’est loin d’être le plus important quand vous débutez.

C’est comme au supermarché : vous vous rendez dans les rayons qui vous intéressent et vous mettez dans votre panier seulement ce dont vous avez besoin. Et vous n’avez même pas besoin de caddie !

L’idée, c’est d’éliminer le superflu. Trim the fat, comme on dit en anglais (rogner la graisse).

Vous n’avez pas besoin d’encombrer votre mémoire des choses dont vous n’avez pas besoin. Apprendre une langue seul permet de cibler uniquement ce qui a du sens pour vous.

La rapidité va de pair avec l’efficacité

Même si l’apprentissage d’une langue ne devrait pas être vu comme une course, force est de constater qu’apprendre une langue seul peut vous apporter des résultats bien plus rapides qu’apprendre une langue à l’école.

Il y a deux raisons à ça.

Premièrement, parce que vous « rognez la graisse ». Ça sonne vraiment mieux en anglais

Vous ne tournez pas autour du pot et allez droit à l’essentiel. Si vous n’avez pas besoin d’apprendre le nom des meubles et des animaux, vous n’avez pas à les apprendre. Personne ne va vous forcer !

Deuxièmement, parce que l’apprentissage des langues est une compétence.

Comme avec toutes les compétences, vous devenez meilleur avec le temps et les efforts.

Pour vous donner une idée, ça m’a pris 2 ans d’apprentissage autonome du russe pour dépasser mon niveau d’allemand que j’ai mis 10 ans à apprendre en milieu scolaire…

 

8 ans, ça fait quand même une sacrée différence.

En plus de ça, vous avez la possibilité d’expérimenter. Alors que l’école vous impose sa propre façon de faire.

C’est pour ça que la première langue que vous apprenez seul sera probablement la plus difficile. Vous aurez besoin de temps pour trouver vos marques et gagner en aisance.

Mais une fois le processus maîtrisé, vous allez faire des ravages

La fierté que ça procure

Ma grand-mère fait les meilleures tartes aux pommes.

Elle suit une recette unique. Elle utilise une pâte bien particulière et ajoute de la cannelle, qui se marie parfaitement bien avec les pommes… Elles sont succulentes et je n’ai jamais trouvé mieux en supermarché.

On préfère toujours le fait-maison.

Il y a quelque chose de satisfaisant et de gratifiant à mener un projet par soi-même, qui dégage une odeur de terroir et un sentiment de fierté.

Et c’est justifié !

Homme au sommet d'une montagne observant le paysage : Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

Le chemin que vous suivez peut vous mener à la plus belle des victoires

Réussir à apprendre une langue seul, c’est loin d’être habituel. Vous n’êtes pas seulement fier de vous, mais vous rendez fiers vos proches.

Vous gagnez progressivement en compétences et en confiance.

La confiance en soi, c’est l’un des ingrédients clés pour réussir à apprendre une langue, seul ou pas. Vous rentrez petit à petit dans un cercle vertueux

Le prix minuscule

Jusqu’ici, le point de comparaison que j’ai utilisé était le système scolaire. C’est le plus accessible, et c’est celui qui parle au plus grand nombre d’entre vous.

Mais des solutions plus avancées existent… elles sont aussi plus onéreuses.

Vous pourriez opter pour des cours particuliers, un stage linguistique ou une école de langue, mais vous retrouveriez d’autres obstacles…

Apprendre une langue seul est de loin solution la plus économique, en plus de tous les avantages énumérés précédemment.

Les méthodes ont un coût, mais c’est incomparable aux autres options.

Alors, peut-on apprendre une langue seul ?

Oui… à condition de savoir s’y prendre.

Le problème, c’est que la plupart des gens ne savent pas. Apprendre une langue seul demande de suivre son propre chemin, mais on finit bien souvent dans le ravin

En résulte la croyance selon laquelle l’apprentissage en autonomie est impossible, et qu’il faudrait tôt ou tard l’intervention d’un professeur.

Vous pouvez changer les choses en étudiant longuement la question et en expérimentant grâce à des conseils que vous trouverez un peu partout sur internet. Vous finirez par trouver le mode d’apprentissage qui vous convient.

Moi, ça m’a pris environ 2 ans.

Ou alors vous pouvez recourir au service que je viens de mettre en place : l’accompagnement personnalisé. Ainsi, vous pourrez bénéficier de mon expérience au service de votre projet.

Ah, avant que j’oublie… Tortue se dit « tortoise » si l’animal vit sur la terre ferme, et « turtle » si l’animal vit dans l’eau (ou à proximité).

Et vous, quel est votre plus gros obstacle pour apprendre une langue seul ?

Merci à Aaron Burden, Dennis Ottink et Alfred Aloushy pour leur fantastiques photos.

Ça pourrait aussi vous aider…

Peut-on vraiment apprendre une langue seul ?

Apprendre une langue seul, ça vous paraît réaliste ? La question est plus que légitime, quand on voit l’intérêt que suscite l’apprentissage des...

Transformer sa bonne résolution en habitude pour parler une langue en 2020

Les bonnes résolutions sont vouées à l’échec. Et l’une des raisons à ça, c’est qu’elles ne sont rien de plus que des lignes directrices, des...

Comment tenir sa bonne résolution d’apprendre une langue ?

Le chiffre fait froid dans le dos : 88% des personnes qui prennent une bonne résolution échouent, selon une étude britannique. Est-ce que ça...

3 erreurs à éviter quand vous commencez à apprendre une langue

Le commencement, c’est peut-être l’étape la plus difficile dans l’acquisition d’une nouvelle compétence. Surtout si on se lance à l’aventure seul(e)...

Comment mesurer ses progrès dans une langue ?

La plus grande force de l’apprentissage d’une langue en autonomie est aussi sa plus grande faiblesse : vous êtes livré(e) à vous même. Vous n’avez...

Comment choisir son accent dans une langue ?

Souvent laissée de côté, la question de l’accent a pourtant tout à fait sa place dans l’apprentissage d’une langue. Tout comme vous pouvez choisir...

Pas le temps d’apprendre une langue : vraiment ?

Même sans vous connaître personnellement, je suppose que vous avez une vie bien remplie, et que vous pensez peut-être ne pas avoir le temps...

Quelle langue apprendre ?

Vous voulez vous mettre ou remettre aux langues étrangères ? Excellente idée. J’ai expliqué dans un précédent article les bénéfices...

2 Commentaires

  1. Emmanuel

    Hello
    Je crois vraiment qu’on peut aller très loin dans professeur
    Quelques bases et ensuite oser parler, écrire et surtout s’immerger dans la vo (film, podcast et vivre dans le pays de la langue visée)
    Bravo pour cet article

    Réponse
    • Alex

      Merci pour ce commentaire Emmanuel. Je suis d’accord, on dispose de tellement de moyens d’apprendre par soi-même que ce serait dommage de ne pas en profiter.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Si ce n'est pas le cas, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce site. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊