Pimsleur : avis honnête sur la méthode

mars 20200 commentaires

Pimsleur : avis honnête sur la méthode

Apprendre une langue hors du circuit scolaire demande de se pencher sur des ressources bien particulières… la méthode Pimsleur en fait partie ! Concentrée sur l’oral, la méthode a de quoi séduire si votre but est vraiment de parler une langue.

Mais la méthode Pimsleur, qu’est-ce que ça vaut vraiment ? Je vous donne mon avis.

La méthode Pimsleur, c’est quoi ?

Le créateur

Paul Pimsleur était un chercheur américain en linguistique.

La plupart de ses recherches étaient portées sur l’étude du processus d’acquisition d’une langue. Particulièrement chez les enfants, qui ont le don de pouvoir parler une langue sans pouvoir en expliquer la structure.

L’idée de la méthode qui porte son nom, c’est justement de recréer ce phénomène chez les adultes. C’est irréalisable à cause de la structure même de notre cerveau, mais le chercheur a trouvé ce qui s’en rapproche le plus.

La méthode a commencé à être commercialisée en 1980 et elle est toujours très populaire à ce jour.

Supports

Pimsleur a longtemps été disponible seulement sur CD. Depuis, la gamme a été élargie et on peut maintenant se la procurer sous format mp3.

Désormais, la méthode existe sous forme d’application smartphone : une alternative pratique à un prix bien plus abordable.

Langues disponibles

Le choix des langues est très vaste.

En dehors de l’anglais et du français, la méthode existe dans les langues suivantes : albanais, arabe (standard et dialectes), arménien (est ou ouest) chinois (mandarin et cantonais), croate, tchèque, danois, dari, farsi, néerlandais, finnois, allemand (suisse et standard), grec, créole haïtien, hébreu, hindi, hongrois, islandais, indonésien, irlandais, italien, japonais, coréen, lituanien, norvégien, ojibwé, espagnol (castillian et d’Amérique), pachto, polonais, portugais (brésilien et européen), pendjabi, roumain, russe, swahili, suédois, tagalog, thaï, tuc, twi, ukrainien, urdu et vietnamien.

La méthode Pimsleur, comment ça marche ?

Principe de la méthode

La méthode est exclusivement audio : pas de cahier d’exercices, pas de récapitulatif de la grammaire. Juste un petit livret avec des remarques sur la culture de la langue que vous apprenez.

Les leçons sont organisées par modules (ou « niveaux »).

  • Durée d’une leçon : 30 minutes
  • Nombre de leçons dans chaque module : 30
  • Nombre de modules (niveaux) : entre 1 et 4

Naturellement, ce sont les langues les plus populaires qui ont le droit à plus de contenu. L’allemand et le chinois sont organisés en 4 modules, alors que le twi n’en a qu’un.

Déroulement de la méthode

Chaque leçon commence par une conversation dans votre langue cible : deux interlocuteurs font connaissance ou se mettent à échanger sur un sujet.

Cette étape sert à introduire le vocabulaire qui sera enseigné pendant la leçon. C’est donc tout à fait normal si à ce stade, vous ne comprenez rien !

Ensuite commence la véritable leçon, dont le déroulement se résume à ça :

  • On vous enseigne de nouveaux mots et de nouvelles phrases
  • On vous demande de répéter les mots et les phrases répétées précédemment

La méthode met l’accent sur la participation.

Lorsqu’on vous demande de prononcer une phrase, vous avez droit à quelques secondes de réflexion avant d’entendre la bonne réponse. C’est ainsi que s’instaure une compétition saine entre le locuteur natif et vous.

Cette étape ne devrait pas être prise à la légère.

La méthode n’est pas destinée à n’être qu’un bruit de fond, contrairement à un morceau de musique ou une émission de radio. Les leçons sont efficaces seulement lorsque vous vous y engagez activement.

À la fin de la leçon, on vous passe à nouveau la conversation du début. Et cette fois, vous devriez la comprendre !

Le vocabulaire appris dans une leçon ne disparaît pas indéfiniment. Il pourra ressurgir dans une leçon suivante, parfois dans un autre contexte. Rien de mieux pour garder votre mémoire stimulée.

L’approche peu traditionnelle de Pimsleur fait qu’on a envie de s’y pencher. Vous voulez savoir si la méthode en vaut la peine ? J’ai fait le travail pour vous. Suivez le guide et découvrez mon avis sur la méthode Pimsleur !

 

Avantages

L’écoute, seulement l’écoute

On s’accorde (presque) tous pour dire que l’oral est fondamental dans une langue.

Et pourtant, peu de méthodes mettent véritablement l’accent là-dessus. Nombreuses sont les méthodes qui donnent le rôle secondaire à l’écoute en se concentrant sur l’écrit. C’est ainsi qu’on réserve une piste audio uniquement pour les conversations alors que le plus important se trouve dans un manuel à côté.

On a pris l’habitude de voir l’audio comme optionnel, comme un « truc en plus ». On se paye même le luxe de s’en affranchir en comptant sur les transcriptions pour nous aider à l’oral.

Rien de plus absurde que de commencer par apprendre à lire si votre but est de parler !

C’est là que la méthode Pimsleur vient renverser la table et redonne à l’oral la place qu’il mérite.

La méthode ne propose même pas de manuel pour accompagner les leçons audio. Vous avez bien droit à un livret, mais il est seulement là pour vous expliquer comment fonctionne la méthode et pour vous donner des informations sur la langue enseignée.

Meilleure prononciation

La méthode Pimsleur ne va pas vous donner un accent parfait. Mais elle vous donne les ingrédients pour prononcer le mieux possible. Lorsqu’on vous enseigne un nouveau mot, on prend soin de le décomposer par syllabes.

Le mot « Entschuldigung » (« pardon » en allemand) est un peu trop barbare pour être prononcé correctement du premier coup. C’est pour ça qu’on vous apprend d’abord à prononcer « digung », puis « schul » et enfin « ent ».

La technique de la décomposition est surpuissante et peut être appliquée à n’importe quoi. Une tâche trop difficile peut être divisée en plusieurs sous-tâches, un ouvrage imposant peut être lu chapitre par chapitre, et un mot long peut être prononcé syllabe par syllabe…

Les mots ne sont pas seulement décomposés, mais on vous explique aussi comment les prononcer. Lorsque vous êtes confronté à un son qui n’existe pas en anglais, on vous donne le son connu qui y ressemble le plus en vous disant ce qu’il faut changer.

Simple et pratique

L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle peut être utilisée n’importe où, n’importe quand.

Pensez aux méthodes traditionnelles comme Assimil qui s’appuient sur un manuel avec une piste audio, ou bien aux méthodes plus modernes qui rentrent sur l’écran de votre téléphone. Elles sont pratiques, mais leur utilisation reste limitée.

La méthode Pimsleur, en revanche, rentre entièrement dans vos écouteurs !

Là où ça devient pratique, c’est que vous pouvez la combiner avec une activité que vous faites déjà. Typiquement, le ménage ou le jogging du matin. Certains l’utilisent en voiture et l’application propose même un mode « conducteur », mais ça reste déconseillé.

Gardez en tête que la méthode est plus efficace si vous prononcez les mots et les phrases qu’on vous donne. En résumé : vous devez vous parler à vous-même. Ce n’est peut-être pas idéal de l’utiliser dans les transports en commun, sauf si vous ne craignez pas les regards inquiétés.

Vocabulaire utilisable

Enfin une méthode qui propose du vocabulaire dont vous avez vraiment besoin !

Pimsleur se concentre sur les phrases que vous allez utiliser en voyage. Si vous apprenez une langue avec cet objectif en tête, c’est peut-être la méthode parfaite pour vous.

Vous y apprenez notamment :

  • Comment expliquer d’où vous venez
  • Comment donner votre niveau dans la langue
  • Comment demander de répéter
  • Comment commander à manger (en spécifiant les particularités de votre régime alimentaire)
  • Comment commander à boire
  • Comment demander des directions

Puisque la méthode vous enseigne la langue avec des conversations, vous avez un aperçu du vocabulaire en contexte.

Vous n’apprenez donc pas seulement à reconnaître le vocabulaire, mais aussi à l’utiliser.

On retrouve également plusieurs parenthèses sur la culture et des références aux endroits incontournables du pays dans lequel la langue est parlée. Idéal pour les touristes avisés.

Apprentissage intuitif

Je vous l’avais dit en introduction : Paul Pimsleur, le créateur de la méthode, s’est longuement intéressé à l’acquisition du langage par les enfants. Il a cherché à savoir comment les enfants apprenaient à parler sans comprendre le fonctionnement de la grammaire.

Ce n’est pas surprenant si sa méthode fait tout pour reproduire ce phénomène.

Le principe s’illustre de la façon suivante : on commence par nous enseigner la structure d’une phrase en particulier avant de nous en présenter les variations. On combinera les choses nouvellement apprises pour arriver à un autre résultat.

On remplace un adjectif par un autre, puis on changera le pronom personnel. Par exemple, vous commencez par apprendre « I am eating dinner » avant de passer à « She is eating dinner » puis « He is eating lunch ».

C’est un peu comme si on nous présentait la même recette en changeant quelques ingrédients. Le résultat est légèrement différent, mais ça marche. L’idée, c’est que vous appreniez ensuite à faire votre propre recette.

Vous ne comprenez pas seulement les mots, mais le fonctionnement de la langue.

Et tout ça, c’est permis par la structure de la méthode. Chaque leçon intègre ce que vous avez vu précédemment et votre connaissance grandit progressivement. On ne vous enseigne pas des phrases par-ci par-là, mais on vous donne des connaissances qui vont s’empiler les unes sur les autres.

Château : Pimsleur : avis honnête sur la méthode

Brique après brique, vous construisez votre forteresse.

Intervalles graduels

Vous connaissez mon amour pour la répétition espacée. La méthode Pimsleur utilise un système similaire qu’il appelle la répétition graduelle.

Concrètement, la leçon vous introduit à un mot à plusieurs reprises.

La première fois, on s’assure que vous compreniez le mot et la manière dont il se prononce. Ensuite, la leçon suit son cours et vous en apprenez d’autres. On vous demandera à plusieurs intervalles de vous rappeler du mot qu’on vous a enseigné au début.

Un mot ou une phrase peut disparaître d’une leçon pour réapparaître dans la suivante, faisant ainsi travailler vos neurones. C’est bon pour vous et pour vos connaissances dans la langue !

Désavantages

Tarif prohibitif

La méthode Pimsleur a longtemps été connue pour être relativement chère. Il fallait compter plusieurs centaines d’euros pour le pack complet d’une langue, ce qui était hors de portée pour beaucoup.

Mais depuis que la méthode a pris le virage du numérique, l’offre est bien plus abordable.

Les fichiers audio en mp3 sont moins chers que les CD, probablement à cause de l’absence de support physique. Mais le format qui bat tous les records, c’est l’application smartphone.

Les enregistrements sur l’application sont accessibles à partir de 15 dollars par mois. Il faudra compter 20 dollars par mois pour une version plus complète avec des exercices en plus.

Selon moi, c’est tout à fait raisonnable comparé aux bénéfices que vous pouvez en tirer. Gardez également en tête que ce n’est pas un abonnement à vie : vous l’utiliserez pendant une période limitée.

Contenu en anglais

Vous cherchiez le piège ? Le voici !

Pimsleur n’est pas disponible en français.

Enfin, si. Il existe un module en français pour apprendre l’anglais. Mais c’est limité à l’anglais, et vous n’avez accès qu’à 30 leçons. C’est minuscule.

Voici les langues que vous pouvez apprendre depuis l’anglais : albanais, arabe (standard et dialectes), arménien (est ou ouest) chinois (mandarin et cantonais), croate, tchèque, danois, dari, farsi, néerlandais, finnois, allemand (suisse et standard), grec, créole haïtien, hébreu, hindi, hongrois, islandais, indonésien, irlandais, italien, japonais, coréen, lituanien, norvégien, ojibwé, espagnol (castillian et d’Amérique), pachto, polonais, portugais (brésilien et européen), pendjabi, roumain, russe, swahili, suédois, tagalog, thaï, tuc, twi, ukrainien, urdu et vietnamien.

Cependant, il faut relativiser : pas besoin d’un niveau d’anglais béton pour bénéficier de la méthode. Le vocabulaire enseigné n’est pas trop technique et vous devriez vous en sortir avec un niveau intermédiaire.

Peut être que vous ne l’avez pas… et si vous en faisiez justement votre motivation pour progresser en anglais ?

L’effort en option

Le problème avec les méthodes audio, c’est qu’elles demandent peu d’efforts.

Vous avez juste à enfiler vos écouteurs et « subir » la leçon. La méthode est consommée comme un fast-food et ne demande pas le moindre effort de votre part. Les manuels ont le mérite de vous forcer à vous concentrer sur la lecture.

Suivre la méthode de cette façon n’a aucune chance d’aboutir au moindre résultat.

Ça revient à s’allonger sur un banc dans une salle de sport et espérer en sortir musclé !

Il ne s’agit pas là d’un défaut de la méthode Pimsleur, mais plutôt d’une faille simple à exploiter.

Femme allongée avec un pied sur une chaîne hi-fi : Pimsleur avis honnête sur la méthode

Participez, arrêtez de subir.

Grammaire inexistante

Il y a peut-être de quoi se réjouir pour certains, mais pas pour d’autres.

La méthode fait l’impasse sur la grammaire, ou se contente de donner des explications minimales. On vous demande de répéter les phrases bêtement sans qu’on nous explique la logique.

On sait que les phrases sont correctes, mais on ne comprend pas pourquoi.

C’est une approche tout à fait justifiable pour la méthode. Toute l’attention est portée sur la communication orale. La grammaire passe en arrière-plan. Il faut cependant être conscient que son apprentissage sera nécessaire à un moment ou à un autre.

Aucun support écrit

Le gros manque de la méthode, c’est l’absence de support écrit. On se concentre essentiellement sur l’oral, mais à quel prix ?

On n’a aucune idée de la manière dont s’écrivent les mots que l’on écoute.

Cette approche peut déstabiliser. Même si votre but est de parler une langue, vous aurez sans doute besoin de savoir lire ou écrire. C’est particulièrement important dans les langues qui utilisent un système d’écriture différent, comme le chinois. Décoder les caractères, c’est essentiel !

Le livret qui accompagne la méthode inclut pour certaines langues une partie « lecture » qui doit être réalisée une fois les leçons terminées. Mais elle reste très courte.

Heureusement, l’application smartphone a amélioré ce point.

Langue formelle

La langue qu’on vous enseigne est très lisse, très professionnelle. Il faut dire que la méthode est plutôt vieille… ça n’aide pas.

Ça pourrait convenir à l’homme d’affaires en voyage pour son réseau, mais pas au touriste en sac à dos.

On est un peu éloigné de la langue quotidienne, celle qui est parlée avec familiarité. La méthode vous enseigne la version « acceptée », plus ou moins proche de la réalité selon la langue enseignée.

Cependant, Pimsleur n’est pas à jeter si vous cherchez à apprendre une langue un peu moins formelle. La structure de la langue est la bonne, il faudra juste changer de registre.

La méthode Pimsleur, ça vaut le coup ?

Mon avis sur la méthode Pimsleur est globalement positif. Il y a des choses qui manquent, mais les avantages de la méthode l’emportent largement sur tous les défauts qu’on peut lui trouver. Je m’en suis beaucoup servi et c’est l’une de mes ressources préférées.

Je la conseille essentiellement aux débutants puisque je vois la méthode avant tout comme un raccourci. Une manière de faire ses premiers pas dans une langue sans pour autant s’attarder sur les détails.

Au-delà d’un niveau débutant, je trouve que la méthode perd tout son intérêt. Même chose si communiquer à l’oral n’est pas votre absolue priorité.

Vous ne parlerez pas une langue après avoir suivi la méthode Pimsleur.

C’est un conseil qui vaut pour la plupart des méthodes. Pimsleur n’est pas une manière complète d’apprendre une langue, et vous ne pourrez nullement vous en contenter.

Complétez avec une méthode qui remplit les cases non cochées par Pimsleur, comme la grammaire et la partie écrite.

Je le répète : la méthode Pimsleur, ce n’est pas de l’écoute passive.

Vous ne ferez absolument aucun progrès si vous vous contentez d’écouter sans participer (c’est-à-dire répéter ce qu’on vous demande). Si vous préférez l’écoute passive, tournez-vous plutôt vers la radio.

Vous pouvez y accéder ici : méthode Pimsleur.

Et vous, avez-vous déjà essayé d’apprendre une langue avec la méthode Pimsleur ? Partagez votre avis !

Merci à Sandra Ahn Mode et Eric Nopanen pour leurs photos qui ont permis d’illustrer cet article.

Ça pourrait aussi vous aider…

Pimsleur : avis honnête sur la méthode

Pimsleur : avis honnête sur la méthode Apprendre une langue hors du circuit scolaire demande de se pencher sur des ressources bien particulières… la...

Mon avis (négatif) sur Duolingo

Duolingo règne en maître dans le monde de l’apprentissage des langues. L’application a créé un raz-de-marée et séduit les foules : enfin un outil...

5 alternatives à Google Traduction

Google Traduction, c’est devenu LA référence de la traduction de langues en ligne. Si bien qu’on pense rarement aux alternatives. Ça tombe bien,...

6 applications gratuites pour apprendre une langue en 2020

Apprendre une langue est une activité qui devient de plus en plus accessible. Pas seulement parce que le monde s'ouvre, mais aussi parce que de...

Assimil, la meilleure méthode pour apprendre une langue ?

Assimil, la meilleure méthode pour apprendre une langue ? La question est légitime. Lorsqu'on aborde le sujet de l'apprentissage des langues...

Duolingo, une perte de temps ?

Duolingo, vraiment efficace ou une perte de temps ? S’il y a bien une application qui a révolutionné l’apprentissage des langues ces dernières...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Si ce n'est pas le cas, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce site. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊