Pourquoi apprendre une langue étrangère ?

juillet 20190 commentaires

Vous n’avez pas vraiment eu le choix d’apprendre votre langue maternelle.

Vous êtes venu(e) au monde avec un bagage linguistique minimal et il vous a fallu beaucoup de temps avant de vous faire comprendre. Vos babillements avaient peut-être un sens pour vous, mais pas nécessairement pour votre entourage.

Acquérir votre première langue était donc primordial pour interagir avec votre environnement.

Maintenant, vous avez le choix d’apprendre une nouvelle langue.

Vous imaginez qu’elle ne sera pas aussi importante que votre première langue, mais qu’en est-il réellement ?

Qu’est-ce que vous avez à gagner si vous connaissez plus d’une langue ? Ou plutôt, qu’est-ce que vous ratez si vous vous résignez à n’en parler qu’une ?

Le français n’est plus numéro 1

S’il y a bien une langue qui domine le monde aujourd’hui, c’est sans conteste l’anglais.

On le voit partout, que ce soit à la maison quand on allume la télé ou dans la rue quand on remarque les affiches publicitaires. On peut même le constater dans notre propre langue, dans laquelle s’introduisent régulièrement des expressions venant de l’anglais.

Il y a énormément de choses à dire sur la langue, mais concentrons-nous plutôt sur les chiffres. Combien de personnes parlent anglais dans le monde ?

 

On recense 380 millions de locuteurs natifs et 750 millions de personnes qui parlent anglais comme seconde langue (source)

Ça fait 15% de la planète !

Comparez ça au français qui compte seulement 77 millions de locuteurs natifs et 200 millions de locuteurs qui le parlent comme seconde langue (source).

On se sent tout petit, pas vrai ?

L’anglais est devenu de facto la langue internationale, y compris entre les personnes qui ne parlent pas la même langue.

Si un Grec qui ne parle pas japonais rencontre un Japonais qui ne parle pas grec, les deux interlocuteurs tenteront instinctivement de communiquer en anglais.

Ce statut particulier de “langue maîtresse”, on appelle ça la lingua franca.

Saviez-vous que cette place de leader, c’était autrefois le français qui l’occupait ? Nous sommes nés un peu trop tard pour en profiter. Désormais, c’est à nous de faire des efforts ! Ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour autant, comme nous allons le voir dans cet article.

1 – Voyager n’importe où

Je suis allé au Portugal un peu plus tôt cette année.

C’était la première fois que je mettais les pieds dans ces pays, et j’étais loin de me douter que c’était une destination si populaire parmi les Français. J’entendais constamment ma langue maternelle dans les rues de Lisbonne, y compris dans la queue du foodtruck où j’allais commander.

En préparant dans ma tête les phrases que j’allais prononcer en portugais, j’entends un Français qui passe commande… en français. Le vendeur s’exécuta.

Pendant une fraction de seconde, j’ai failli regretter d’avoir passé autant de temps à apprendre le portugais pour ce voyage. Pourquoi faire l’effort d’apprendre une langue étrangère si je pouvais être compris dans ma langue maternelle ?

J’ai très vite obtenu la réponse.

Une fois venu mon tour, je passe la même commande que mon compatriote, mais en portugais. Je n’obtiens pas seulement un sandwich, mais aussi un sourire et une brève conversation !

C’est ce genre de moments humains partagés qui donnent du sens à mon apprentissage. Peut-être y êtes-vous sensible également ?

La connaissance du français peut donc s’avérer suffisante dans certains pays, surtout limitrophes. Si vous vous sentez en revanche l’âme d’un globe-trotter et souhaitez vivre une meilleure expérience culturelle, il faudra aller plus loin !

La solution qui semble la plus logique, c’est apprendre l’anglais.

Peu importe où vous vous trouvez dans le monde, vous aurez toujours des chances de trouver quelqu’un qui parle anglais. Même à un niveau rudimentaire. Français ? Je n’en suis pas certain.

Toutefois, ça ne veut pas dire que l’anglais est toujours la meilleure alternative. Il n’est pas réparti de manière égale sur toute la planète et le niveau varie selon les pays. C’est donc à vous de faire vos recherches avant de partir.

Vous voulez traverser l’Amérique du Sud ? Partez plutôt sur l’espagnol. Vous rêvez d’embarquer sur le Transsibérien ? Mettez-vous donc au russe.

Apprendre la langue du pays où vous voyagez est sans nul doute la meilleure décision. Le problème, c’est que ce n’est pas toujours réaliste.

Il est tout à fait compréhensible que vous n’ayez pas envie d’apprendre le hongrois pour un séjour de 4 jours à Budapest, par exemple ! Et de la même manière, pouvez-vous vraiment apprendre toutes les langues d’Asie si vous faites un tour du continent ?

Lorsque j’ai pris une semaine pour voyager en Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie, je n’ai certainement pas appris les 4 langues. Pourtant, j’aurais adoré !

Si vous décidez de franchir le pas, cependant, il y a peu de chances que vous le regrettiez.

Comme mon expérience au Portugal me l’a prouvée, connaître ne serait-ce que quelques mots dans la langue du pays peut s’avérer extrêmement avantageux pour vous. Apprendre la langue vous permettra de vous rapprocher de la culture et vous bénéficierez d’une meilleure expérience de voyage.

Tout le monde s’attend à entendre les étrangers parler soit dans leur propre langue, soit en anglais.

Et si vous faisiez la différence ?

En montrant que vous avez fait l’effort d’apprendre ne serait-ce que quelques mots, les locaux seront à la fois impressionnés et reconnaissants. Vous remportez des sourires, des compliments, et peut-être même une invitation !

Et vous savez quoi ? En général, plus la langue est rare, plus vous créez la surprise !

2 – Propulser sa carrière

Les langues seront toujours un avantage sur votre CV, même lorsque les offres d’emploi n’en exigent pas la maîtrise. Vous pouvez avoir de drôles de surprises lorsque vos compétences linguistiques retiennent l’attention du recruteur !

Ça m’est arrivé lorsque je suis tombé nez-à-nez avec une recruteuse russe pour un poste qui ne demandait aucunement la maîtrise du russe !

Et vous, souhaitez-vous travailler avec les langues ? Intéressons-nous aux possibilités qui s’offrent à vous.

Les métiers des langues

La langue comme matière première

Vous voulez un travail centré autour des langues ? Tournez-vous vers l’enseignement, l’interprétation ou la traduction.

Le choix de la ou des langue(s) se portera ici plutôt sur l’affinité. Certaines langues sont néanmoins plus demandées que d’autres et garantissent une meilleure rémunération.

Quand au niveau d’exigence, il est relativement élevé.

Logique, on attend d’un professeur qu’il maîtrise la langue pour équiper ses étudiants des bonnes notions. Même chose pour l’interprète qui devra s’assurer de la bonne transmission du message. L’exigence est moindre pour la traduction grâce aux outils disponibles aujourd’hui (traduction assistée par ordinateur).

Les compétences linguistiques sont au cœur de ces métiers mais il ne suffit pas de parler une langue pour les exercer.

Connaître une langue ne veut pas forcément dire qu’on peut l’enseigner, ni la traduire. Surtout quand c’est votre langue maternelle.

Les métiers qui demandent des compétences linguistiques

La langue comme outil

Vous ne voulez pas un métier centré sur les langues, mais vous voulez quand même utiliser vos compétences linguistiques ? Tournez-vous vers le commerce international, la diplomatie, le tourisme ou même le journalisme.

Généralement, c’est l’anglais vous ouvrira le plus de portes.

Plus qu’un atout, c’est devenu un prérequis pour de nombreux postes. Cela ne veut pas dire qu’il faut négliger les autres langues, au contraire. La maîtrise de plusieurs langues peut agir comme facteur de différentiation. Certaines combinaisons peuvent être particulièrement intéressantes et rapporter gros !

Les langues viennent se greffer à un ensemble de compétences techniques. On exigera un niveau de maîtrise moins élevé que pour un interprète. Une personne monolingue qui dispose des compétences requises pour un de ces métiers peut facilement être formée à une langue alors que l’inverse est plus compliqué.

Ceci est bien sûr une liste non exhaustive des postes que vous pouvez occuper si vous vous intéressez aux langues.

Retenez bien que la seule maîtrise des langues est rarement suffisante pour une carrière.

Vous aurez besoin de vous équiper d’autres compétences.

Si vous ne vous reconnaissez dans aucun des métiers énoncés précédemment et que vous souhaitez utiliser les langues, envisagez l’expatriation !

3 – Découvrir une culture

Le terme « culture » est parfois un peu flou. Il existe un tas de variantes, mais on peut définir ça comme le mode de vie d’un groupe de personnes.

La langue entre de ce fait dans la définition de « culture » et elle est reflétée dans celle-ci.

Vocabulaire

On vous a déjà raconté que l’esquimau possédait une cinquantaine de mots pour désigner la neige ?

C’est malheureusement faux, mais cette histoire souligne malgré tout un point très intéressant : chaque culture baigne dans un environnement qui lui est propre et comportera certains mots ou expressions qui n’ont pas forcément d’équivalent dans d’autres langues.

Prenons pour exemple le japonais qui nous offre une ribambelle de mots pour désigner le riz :

  • Ine
  • Genmai
  • Shinmai
  • Gohan
  • Okoge
  • Momi
  • Kome
  • Komai
  • Okayu

Chaque terme désigne un type différent de riz et comporte des nuances qui n’existent pas en français. Cette abondance de termes est due au développement de la riziculture dans le pays, domaine qui est bien moins proéminent en France.

On peut sans doute trouver le même phénomène dans le sens inverse !

Structure

La structure de la langue est également révélatrice de sa culture.

Pour rester sur le japonais, la compréhension dépend en grande partie du contexte. On peut citer l’exemple du verbe « kiku » qui signifie à la fois « entendre », « écouter » et « demander ». Cela s’explique par le fait que la civilisation japonaise a longtemps vécu en relative isolation et la langue orale n’était pas considérée comme la meilleure manière de communiquer. On s’appuyait principalement sur le contexte.

Il est également intéressant de noter que les langues avec les structures les plus simples avaient les sociétés les plus complexes. Différents types de personnes s’y côtoyaient et devaient adapter leur langage pour se faire comprendre.

Proverbes

Une autre façon originale de découvrir la culture qui gravite autour d’une langue, c’est les proverbes. On peut y découvrir par exemple les valeurs qui comptent au yeux des locuteurs. Comparons ensemble un proverbe japonais et américain.

出る釘は打たれる : le clou qui dépasse sera enfoncé
The squeaky wheel gets the grease : la roue qui grince se fera huiler

Le contraste entre les valeurs transmises par ces deux proverbes est intéressante.

D’un côté, le japonais chérit la conformité dans une société où le silence équivaut à la crédibilité. De l’autre côté, l’anglais souligne l’importance de s’affirmer, valeur omniprésente dans la culture américaine et qui est observable dans plusieurs expressions (« to stand up for oneself »).

La portée des proverbes est telle que les apprentis interprètes à l’ONU les étudient pour se préparer à leur métier !

Si vous êtes intéressé(e) par une culture, rien de mieux que d’apprendre sa langue.
Vous apprendrez également à avoir conscience de votre propre culture.

C’est en étant au contact des autres cultures qu’on apprend à connaître la nôtre !

5 – Tisser des liens

L’humain est un animal social.

C’est en particulier sa capacité à sociabiliser qui a permis à notre espèce de perdurer. Même si comme moi, vous vous considérez comme solitaire, vous avez toujours une certaine forme d’appétit social.

Et c’est tant mieux, parce qu’être entouré c’est bon pour vous !

Votre organisme sécrète de l’ocytocine lorsque vous entretenez des relations avec les autres et vous rend heureux(se), d’où son surnom de « hormone du bonheur ».

Au contraire, les conséquences de l’isolement sont terribles : les personnes seules construisent une vision déformée du monde, tendent à être plus anxieuses et sont davantage malades.

Vous avez besoin d’une raison supplémentaire pour vous faire des amis ?

Les langues ! C’est le prétexte idéal.

Grâce à internet, vous avez aujourd’hui la possibilité de rencontrer de rencontrer des gens de n’importe quel pays depuis chez vous. Vous pouvez même le faire depuis votre smartphone ! Vous apprenez l’anglais ? Cherchez un correspondant qui vient d’un pays anglophone et proposez lui un deal : vous l’aidez en français en il vous aide en anglais.

Ça ne marchera pas à tous les coups.

Certains ne penseront pas à vous aider, d’autres ne seront pas vraiment intéressés par les langues et il y en a que vous perdrez simplement de vue. Mais dans le lot, vous allez bien vous faire quelques amis.

6 – Dépasser ses limites

Les douze coups de minuit sonnent.

Tout le monde exprime à sa façon sa joie de commencer une nouvelle année.

On sort le champagne du seau pour le verser dans les coupes et tous deviennent plus solennels. La maîtresse de maison se tourne vers son mari et lui demande :

– Alors, ça va être quoi cette année ?

– La cigarette. C’est décidé, j’arrête de fumer cette année.

Elle acquiesce et se tourne vers son voisin de table.

– Moi, j’aimerais bien lire plus de livres.

Et ça s’enchaîne.

– Je vais boire moins fréquemment… ça commence mal.

Jusqu’à ce que l’un des invités annonce :

– Je veux apprendre une nouvelle langue.

Ça vous semble familier ? Peut-être que vous connaissez une personne qui a soudainement décidé d’apprendre une langue pour la nouvelle année. Peut-être que cette personne, c’est vous. Mais pourquoi c’est si commun, comme résolution ?

Une étude a recensé les types de résolutions les plus communes et l’une des catégories les plus populaires, c’est le désir d’épanouissement.

Une raison pour laquelle tant de personnes choisissent d’apprendre une langue, c’est parce que ça constitue un réel défi. On a beau voir partout sur internet que c’est facile, il y a toujours un facteur de difficulté plus ou moins important : ça demande de l’investissement et de la régularité.

N’importe qui est capable d’apprendre n’importe quelle langue, c’est vrai, mais seulement si on est prêt à le faire.

Si vous vous fixez comme objectif d’apprendre une langue et que vous réussissez, vous allez vous sentir plus sûr(e) de vous.

Vous serez allé(e) plus loin que la plupart des gens.

Vous forcerez également l’admiration auprès de vos proches. Vous deviendrez celui ou celle qui traduit l’étiquette d’un produit qu’un ami souhaite acheter, qui indique son chemin au touriste égaré, qui commande au restaurant lorsque vous voyagez ensemble…

7 – Doper votre cerveau

L’un des effets méconnus de l’apprentissage des langues, ce sont ses bienfaits pour la santé. Vous souhaitez muscler votre cerveau ? N’achetez pas ces pilules louches, apprenez plutôt une langue !

Voici un aperçu des super-pouvoirs que vous pouvez obtenir de manière totalement naturelle:

  • Meilleure concentration : En apprenant une langue, vous apprenez aussi à éliminer les distractions pour vous concentrer sur une tâche. Plutôt utile, non ? (source)
  • Meilleure conscience linguistique : en français, ça veut dire qu’une personne qui parle deux langues comprend davantage la langue en tant que système. Ce que ça implique, c’est que vous devenez meilleur(e) dans toutes les langues que vous parlez et il vous sera plus facile d’apprendre les langues. (source)
  • Meilleures capacités cognitives : Les personnes qui parlent plusieurs langues ont de meilleurs scores sur de nombreux tests cognitifs. Ce qui a été également remarqué, c’est que le déclin des capacités cognitives avec l’âge est plus lent chez les personnes qui parlent plusieurs langues. (source)
  • Retarder Alzheimer : La maladie d’Alzheimer n’est pas encore tout à fait comprise par la science. Ce qu’on sait, c’est que ses conséquences sont désastreuses à la fois pour le patient et ses proches. On a également appris que l’apprentissage d’une langue aide à retarder son apparition. Un cerveau qui gère plusieurs langues, c’est un cerveau actif. Et ça, c’est bon pour nous ! (source)

En résumé, quel que soit l’âge auquel vous apprenez une langue, vous gardez votre cerveau en forme. Pourquoi se priver de tous ces avantages ?

Commencez maintenant et vous serez reconnaissant(e) envers vous-même plus tard.

8 – S’amuser

Trop de gens voient l’apprentissage d’une langue comme quelque chose de nécessairement douloureux.

C’est sans doute le résultat de l’apprentissage scolaire qui n’est pas toujours adapté aux intérêts des élèves et attache trop de contraintes.

Et il n’y a pas que les langues qui sont touchées. Combien d’élèves ont perdu le goût pour la lecture après avoir été forcés de lire un énième registre de nouvelles françaises du 19ème siècle ?

En réalité, il est tout à fait possible de s’amuser en apprenant une langue. C’est même vivement conseillé.

Est-ce que vous aurez toujours l’impression de travailler si vous y prenez du plaisir ?

Le simple fait de découvrir une nouvelle langue peut être excitant. C’est comme pénétrer un nouveau monde dans lequel tout fonctionne différemment.

Un monde qui vous est totalement obscur, mais que vous apprenez à comprendre petit à petit. Un monde qui vous fait dire « Oh, alors ça fonctionne comme ça ! » et vous donne envie de dire à tous vos amis « Tu savais qu’il existait un mot pour ça ? ».

Je conçois que vous n’êtes pas nécessairement aussi passionné(e) par la linguistique que moi. Dans ce cas, tournez-vous vers des divertissements plus classiques.

Vous passez beaucoup de temps devant les séries ? Vous n’êtes pas seul(e). L’extrême majorité des Français partage cette activité.

Selon une étude de Parrot Analytics, celles qui sont les plus populaires en France nous viennent de la sphère anglophone.

Ce qui fait que si vous ne parlez pas suffisamment bien anglais, vous devez passer soit par le doublage, soit par le sous-titrage.

Dans les deux cas, ce n’est pas l’idéal.

Vous ne consommez pas le produit authentique. Les doubleurs et les traducteurs ne peuvent pas tout traduire fidèlement. C’est tout bonnement impossible. Il y aura forcément des omissions et des substitutions.

Imaginez-vous le plaisir de regarder vos programmes en version originale.

Si vous regardez vos séries en version française, passez plutôt à la version originale sous-titrée. Vous apprendrez à vous en débarassez avec l’expérience. Un peu comme les roulettes d’un vélo. Vous découvrirez à quel point les sous-titres et le doublage transforment le propos et pourrez profitez de vos séries comme un locuteur natif. Pourquoi ne pas faire de même avec les films et Youtube ?

Personnellement, je pensais pas être capable de comprendre un film en version originale avant d’essayer.

J’y suis allé progressivement en commençant par les sous-titres français avant de passer aux sous-titres anglais.

Le jour où j’ai osé regarder sans sous-titres, c’est seulement parce que l’option des sous-titres ne fonctionnait pas sur mon lecteur.

J’ai essayé juste pour voir, et je n’ai plus utilisé les sous-titres depuis.

N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à la litérature dans votre langue cible, car c’est aussi un excellent moyen de familiariser avec la culture. Explorez les œuvres que tout le monde connaît dans cette langue et vous en saurez plus que la plupart des étrangers.

Vous pouvez aussi opter pour des livres que vous avez déjà lus dans votre langue maternelle. Nombreux sont les polyglottes qui vantent les mérites de la saga Harry Potter pour progresser en langues. Pourquoi ? Pas seulement parce que l’histoire est intéressante et accessible, mais aussi parce que la difficulté progresse de livre en livre.

Feuilletez le premier livre après avoir terminé la saga et vous aurez une idée de l’étendue de vos progrès !

Vous pouvez tout à fait chercher du plaisir dans les autres points que nous avons parcourus ensemble : le voyage, les rencontres… Je suis sûr que vous le trouverez !

Vous ne savez pas quelle langue vous devriez apprendre ? Pas de problème : je vous ai concocté un article qui répond à vos questions.

Alors, quelle est la raison la plus importante, selon vous, pour apprendre une langue ? Rejoignez la discussion !

Ça pourrait aussi vous aider…

Pourquoi vous n’arrivez pas à apprendre une langue ? La raison numéro 1

Et si je vous disais qu'il y avait une étape cruciale à votre succès dans l'apprentissage d'une langue, et qui intervient au tout début ? Cette...

Pourquoi vaut-il mieux apprendre lentement que rapidement ?

Vous complexez ? Vous avez peut-être l’impression d’être nul quand vous comparez vos progrès à ceux des autres. Comment c’est possible que votre...

Pourquoi les adultes apprennent mieux les langues que les enfants

On entend souvent que les enfants sont les meilleurs quand il s'agit d'apprendre une langue étrangère... pas étonnant, quand on voit la facilité...

3 raisons qui vous poussent à abandonner une langue

On y est ! Vous venez de commencer l’apprentissage d’une langue. Motivé, vous vous préparez pour aller loin… ou pas ? On a tous la même sensation...

Comment avoir la discipline pour apprendre une langue (sans se forcer) ?

Quand je vous dis « discipline », vous pensez à quoi ? Une rangée de soldats au garde-à-vous ? Un monastère tibétain ? Un vieux professeur barbu qui...

Le vrai secret des polyglottes

C’est quoi, le secret des polyglottes ? Sérieusement… Qu’est-ce qui fait que certains réussissent pendant que les autres galèrent ? Est-ce que c’est...

Les enfants apprennent mieux les langues que les adultes : un mythe ?

Vous l’avez sans aucun doute déjà entendue quelque part… Cette idée selon laquelle les enfants apprennent mieux que les adultes. Difficile de penser...

Apprendre une langue, ça prend combien de temps ?

Vous vous doutez bien que la réponse n’est pas si simple… En fait, je distingue trois facteurs qui vont jouer un rôle. 1. L’objectif que vous voulez...

Quel est l’âge idéal pour apprendre une langue ?

Âge idéal : mythe ou réalité ? L’âge est un obstacle récurrent dans l’apprentissage d’une langue, mais est-ce vraiment si important ? C'est ce qu'on...

Comment retrouver la motivation pour apprendre une langue ?

Retrouver la motivation pour apprendre une langue, comment faire ? Le début de l’apprentissage d’une langue est un moment unique. C’est le moment où...

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment mesurer ses progrès dans une langue ? - Objectif Polyglotte - […] vous ai parlé dans le premier article de la série de livres Harry Potter. La particularité de cette saga…
  2. Comment retrouver la motivation pour apprendre une langue ? - Objectif Polyglotte - […] d’ouverture d’esprit. Si vous voulez une liste complète des bénéfices, je vous renvoie vers cet article. Imaginez ce que…
  3. Comment trouver un correspondant étranger sans sortir de chez soi ? - Objectif Polyglotte - […] de rompre cette solitude. Et c’est plus important que vous l’imaginez. J’expliquais dans le premier article les terribles conséquences…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Sinon, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce blog. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊