Pourquoi apprendre le russe ? 7 raisons de commencer maintenant

février 20200 commentaires

Pourquoi apprendre le russe ?

Même si c’est la huitième langue la plus parlée au monde, la langue russe est loin d’être la plus populaire.

Et pourtant, elle a beaucoup à offrir…

Faisons un tour d’horizon des portes qui s’ouvrent à vous une fois que vous maîtrisez la langue de Pouchkine.

1. Un passeport pour 12,5% de la planète

La Russie est le plus grand pays du monde. Peut-être pas le plus peuplé, mais incontestablement le plus vaste. Et de loin ! Le pays est plus grand que l’Antarctique et fait presque 2 fois la taille des États-Unis et du Canada. Soit 26 fois la taille de la France (source).

En termes de superficie, le territoire de la Russie occupe 12,5% de la planète, soit près d’un huitième de l’espace mondial !

En apprenant le russe, vous vous offrez la possibilité de parcourir cet immense territoire comme si c’était le vôtre. Un territoire partagé entre la mer, les forêts, les montagnes, la toundra…

Vous avez également la chance de vous éloigner des circuits touristiques classiques Moscou – Saint-Pétersbourg – Anneau d’Or – Lac Baïkal et de construire votre voyage sur mesure, en tout indépendance.

Mais voyons la réalité en face : vous n’en ferez jamais le tour.

Le territoire est bien trop grand et il vous faudrait plusieurs vies pour l’explorer dans ses moindres recoins. Néanmoins, il est important de noter que le russe vous permet de voyager au-delà de la Russie.

La maîtrise de la langue déverrouille notamment l’accès aux anciennes républiques soviétiques dans lesquelles le russe était largement utilisé : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Estonie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lettonie, Lituanie, Moldavie, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan et Ukraine.

Parc VDNKh - Pourquoi apprendre le russe ? 7 bonnes raisons d'apprendre le russe

Le parc ВДНХ à Moscou, héritage de l’Union Soviétique, rend hommage à toutes ses anciennes républiques.

Il me semble nécessaire de préciser que parler russe dans ces pays peut susciter des réactions variées. Les initiatives peuvent parfois être accueillies avec hostilité comme c’est le cas en Estonie.

Le niveau de maîtrise n’est pas le même partout. Il est réputé comme étant plus élevé au Kazakhstan qu’en Géorgie, par exemple. Mais dans l’ensemble, le russe est laissé de côté par les dernières générations qui préfèrent s’ouvrir au monde occidental en apprenant l’anglais.

Les anciennes républiques soviétiques ne sont pas une destination touristique classique pour les Européens. Le russe vous permettre de vivre des expériences que votre entourage ne connaîtra jamais.

Alors préparez votre passeport, parce que vous avez un sacré morceau de la planète à explorer !

2. Une langue, un accent

Imaginez… vous passez des années à apprendre l’anglais : du collège à l’université en passant par les cours du soir. Vous dépensez des centaines d’euros en manuels et en méthodes diverses pour vous créer un environnement d’immersion. Vous obtenez même le TOEIC avec une note qui dépasse vos espérances.

 

Et voilà qu’un beau jour, vous entendez parler du visa vacances-travail en Australie. Incroyable ! C’est l’opportunité d’utiliser votre anglais en situation en appliquant ce que vous avez mis tant de temps à apprendre.

 

Vous débarquez dans le pays des kangourous et, surprise… vous ne comprenez absolument rien à ce qu’on vous raconte. Pire encore, vous avez l’impression qu’on vous parle dans une langue étrangère.

Ce scénario catastrophe n’a rien d’improbable… en fait, c’est plutôt commun.

Une langue peut comporter une multitude d’accents et de variations. De ce fait, la langue que vous apprenez peut être complètement différente de celle que vous pratiquez. Et ça n’arrive pas seulement avec l’anglais, mais aussi avec l’espagnol et un tas d’autres langues.

Devinez quoi : c’est presque impossible avec le russe.

Compte tenu de la taille du territoire de la Russie, on pourrait s’attendre à ce que le russe varie largement d’une région à une autre. Ce n’est pas le cas. Il existe des langues régionales, mais le russe reste le même à Saint-Pétersbourg et à Vladivostok.

Vous n’avez pas besoin de ré-apprendre la langue à chaque fois que vous changez de région !

On retrouve des accents, comme dans toutes les langues. On peut mentionner l’accent moscovite qui tend à allonger les « a ». Mais ces variations sont difficilement perceptibles à l’oreille d’un non-natif et sont peu susceptibles de créer la confusion.

3. L’anglais est peu parlé en Russie

L’anglais occupe la position de lingua franca au niveau mondial.

Ce que ça signifie concrètement, c’est que l’anglais est la langue que vont utiliser deux étrangers qui se croisent pour la première fois. La langue « par défaut », en quelque sorte.

Lorsque vous êtes à l’étranger et que vous ne parlez pas la langue du pays, vous allez probablement utiliser l’anglais, même si c’est laborieux. La langue est largement plus comprise que le français et grâce à ça, vous êtes en mesure d’obtenir ce que vous voulez.

C’est plus difficile en Russie.

L’anglais est très peu parlé en dehors des grandes villes comme Saint-Pétersbourg et Moscou. Vous pourriez avoir beaucoup de mal à obtenir les informations que vous souhaitez et vous faire comprendre. Parler avec ses mains, ça va un moment mais c’est loin d’être suffisant…

Vous savez que si vous apprenez le russe, vous êtes sûr de vous en servir.

C’est un atout précieux par rapport à d’autres langues, notamment celles qui sont parlées dans les pays avec un bon niveau d’anglais.

Prenons le cas extrême des Pays-Bas. On estime qu’environ 93% de la population du pays est capable de tenir une conversation en anglais. Lorsque vous essayez de parler néerlandais avec des locuteurs natifs, on vous répondra bien souvent en anglais.

Personne ne vous laisse pratiquer la langue !

Et enfin, parler russe est le meilleur moyen de toucher le cœur des Russes…

Ça lui colle à la peau : le russe n’a pas la réputation d’être facile.

Cette idée est partagée par les Russes eux-mêmes et ils ne s’attendent pas à ce qu’un étranger parle leur langue. Si vous devenez ce touriste, cet étudiant, ou cet expatrié qui a fait l’effort d’apprendre la langue du pays, ils vous seront reconnaissants.

« Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, cela va dans sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue maternelle, cela va dans son coeur. »

 

Nelson Mandela

4. Apprendre le russe pour propulser votre carrière

On y est : le nerf de la guerre.

Il n’y a pas si longtemps, l’anglais vous offrait un avantage de taille en entreprise. La langue étant si peu maîtrisée, un curriculum vitae orné d’un « anglais : courant » valait de l’or.

Mais les temps ont changé…

Le niveau d’anglais progresse (source) et l’anglais ne suffit plus à se démarquer. Vous voulez sortir du lot ? Ajoutez une autre langue à votre arsenal. Mais pas n’importe laquelle.

Une étude réalisée par OpinionWay et Babbel s’est penchée sur la question. Le sondage cherchait à comprendre si la maîtrise d’une langue a permis à des cadres de décrocher un poste ou une augmentation.

Et devinez quoi ? C’est le russe qui domine.

Une majorité écrasante de cadres qui parlent russe ont obtenu un poste ou une augmentation grâce à la maîtrise de cette langue. Le russe, dû à sa rareté, passe devant le portugais et l’italien, loin devant l’anglais.

Ainsi, vous inversez la tendance.

Ce n’est pas vous qui avez besoin de l’employeur, mais l’employeur qui a besoin de vous.

5. Voir la culture sans filtre

Difficile de parler de la langue russe sans parler de l’âme russe, душа.

Vous avez probablement déjà entendu parler de Gogol, Tolstoï ou encore de Dostoïevski.

La littérature russe regorge de chefs-d’œuvre que la maîtrise du russe vous permet d’apprécier à leur juste valeur. Il y a indéniablement des choses qui se perdent lors de la traduction, que ce soit au niveau de la poésie de la langue ou du sens profond. Ça ne dépend pas du niveau d’expérience du traducteur.

L’exemple le plus évident, c’est celui des intraduisibles.

Il y a une multitude de termes russes qui ne peuvent pas être traduits en français sans perdre une partie de leur sens. Même lorsqu’ils peuvent être expliqués, ils peinent à capturer le sens exact du terme original.

  • « Тоска » (Toska) décrit un état de douleur émotionnelle n’ayant pas de cause spécifique, mêlant nostalgie et envie d’amour.
  • « Мужик » (Moujik) désigne un homme possédant des qualités considérées idéales dans la culture russe. Le mot peut aussi être utilisé dans un sens péjoratif en fonction du contexte.
  • « Хамство » (Khamstvo) décrit une attitude effrontée qui restera impunie.

La littérature n’étant pas la seule forme d’art, vous pouvez vous intéresser aux chefs-d’œuvre de la musique ou du cinéma.

Rares sont les œuvres dont vous pouvez trouver la traduction en français. Apprendre le russe vous permet non seulement de comprendre sans filtre, mais aussi de disposer d’une nouvelle grille de lecture.

6. Faire partie d’un club exclusif

Paris-Moscou, c’est seulement 3 heures de vol.

Et pourtant, la Russie nous paraît si éloignée…

Rares sont les personnes qui osent se pencher sur le russe et se rabattent pour les langues les plus proches de nous, comme l’espagnol ou l’italien.

C’est peut-être dû à l’alphabet. La première impression qu’on a de la langue écrite, ce sont ces signes étranges et un peu effrayants. En vérité, il peut être maîtrisé en quelques jours seulement.

C’est comme un propriétaire de caniche qui installerait sur son portail un panneau « attention, chien méchant ».

Ou alors, c’est peut-être dû à la réputation de la langue.

Le russe est connu pour être difficile, et pas seulement à cause de son alphabet. Là encore, il faut remettre les choses en perspective. Certaines caractéristiques de la langue rendent son apprentissage ardu pour un francophone, mais certains points sont nettement plus faciles à maîtriser qu’en français.

Une chose est sûre : la langue est exotique.

La structure et les caractéristiques de la langue en font un sujet d’étude fascinant. Le russe n’a rien à voir avec l’anglais et l’espagnol, et son apprentissage vous permet de voyager même si vous ne mettez jamais les pieds en terre des tsars.

La singularité du russe fait que peu de gens décident de franchir le pas et de l’apprendre. C’est pour ça qu’en l’étudiant, vous intégrez un club exclusif.

Vous ne vous démarquez pas seulement professionnellement, mais aussi personnellement.

7. Apprendre le russe pour découvrir le monde slave

Le russe est la reine de la famille des langues slaves.

Si vous ne savez pas de quoi je parle, petite leçon de rattrapage… Les langues sont classées par familles. Celles qui sont les plus proches les unes des autres comportent de grandes similarités, comme c’est le cas pour l’italien et le français qui font partie des langues romanes.

Jetez un coup d’œil à un texte en espagnol ou italien et vous verrez que vous en comprendrez une partie, même si vous n’avez jamais appris la langue.

Le russe est différent. Il fait partie des langues slaves tout comme le biélorusse, l’ukrainien, le tchèque, le slovaque, le serbo-croate ou encore le bulgare.

Arbre montrant les familles de langue : Pourquoi apprendre le russe ? 7 bonnes raisons d'apprendre le russe

Illustration des famlles de langues sous la forme d’un arbre

Le français et le russe sont des langues éloignées, c’est l’une des raisons qui fait que la langue est considérée difficile à apprendre.

Une personne qui ne connaît que le français n’a aucune porte d’entrée vers les langues slaves… mais le russe pourrait bien endosser ce rôle-là !

Pourquoi le russe ? Parce que c’est celle qui compte le plus grand nombre de locuteurs parmi les langues slaves. Vous n’aurez aucune difficulté à trouver des ressources et des locuteurs natifs pour la pratiquer.

L’apprentissage du russe offre un accès vers les autres langues slaves, de la même manière que la maîtrise du français vous offre un avantage pour apprendre les langues romanes.

Imaginons que vous avez pour projet d’apprendre le polonais.

Le travail sera prémâché une fois que vous aurez appris le russe ! Vous remarquerez rapidement que vous arriverez à comprendre des bribes de serbe ou d’ukrainien. Rien de plus fascinant que la sensation de découvrir un nouvel univers !

Conclusion : pourquoi apprendre le russe ?

En bref, on peut trouver de multiples réponses à la question « pourquoi apprendre le russe ». Je prendrai même la question dans l’autre sens : pourquoi ne pas apprendre le russe ?

Les raisons sont multiples, et vous pouvez y trouver votre compte… que vous appreniez pour le tourisme, le travail, l’art, l’amour ou encore l’épanouissement personnel.  L’essentiel est de trouver la vôtre et de ne pas la lâcher.

Желаю удачи!

Merci à Minna Sundberg pour son illustration représentant les familles de langues.

Ça pourrait aussi vous aider…

70 faux amis en anglais à connaître absolument

Ah, les faux amis… on aime en parler comme on aime les détester. Je vous livre ici 70 faux amis en anglais à connaître et utiliser dans toutes les...

Quelles sont les langues les plus parlées en 2019 ?

À votre avis, quelles sont les langues les plus parlées dans le monde en 2019 ? Vous avez peut-être votre petite idée sur la question. Vous voyez...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alex

Alex

Auteur

L’apprentissage des langues étrangères, c’est ma passion. Maintenant, j’en fais une mission.

Je vais tout faire pour vous aider à apprendre n’importe quelle langue, quelle que soit votre expérience passée.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !

MERCI POUR VOTRE COMMENTAIRE

 

Les commentaires permettent de faire vivre le blog, alors votre contribution m'est très précieuse 👍

Si vous ne l'avez pas encore, je vous propose de recevoir le guide « Apprendre n'importe quelle langue : 5 clés du succès » dans votre boîte de réception.

J'en profiterai aussi pour vous partager du contenu exclusif que vous ne trouverez pas sur le blog

☺️

Génial, vérifiez votre boîte de réception !

Share This

Tous vos amis sont polyglottes ?

Si ce n'est pas le cas, ils trouveront sans doute les bons conseils pour le devenir sur ce site. Si vous pensez que ça peut les intéresser, n'hésitez pas à partager cet article 😊